Documentaire Wonder Boy à l’Assemblée nationale

Soirée vibrante d'émotion mercredi 27 novembre pour la présentation du film Wonder boy d'Anissa Bonnefont à l'Assemblée Nationale! Animée par une Laurence Ferrari, journaliste très à l'écoute, le débat qui a suivi vibrait en intensité. La Médiation familiale raisonnait à mes oreilles dans les questions qui touchaient au lien familial.

Publié par: Anne

Le 29 Nov, 2019

Publié par: Anne

Le 29 Nov, 2019
Soirée vibrante d’émotion avant-hier pour la présentation du film Wonder boy d’Anissa Bonnefont à l’Assemblée Nationale!
La caméra suivait Olivier Rousteing, Directeur artistique chez Balmain depuis 7 ans, passer de l’univers grisant des défilés à celui nettement plus dépouillé des locaux de la DASS (ASE). Les quelques informations non identifiantes qui lui étaient alors données sur sa mère et son histoire le bouleversaient.
” Ce film est une main tendue à ma mère, maintenant je voudrais qu’elle fasse à son tour un pas vers moi” nous confiait Olivier. “Je ne pourrais pas vivre un second abandon si elle n’acceptait pas une rencontre”.
Encouragée à prendre la parole pour la première fois en public par Maria-Pia Briffaut, née sous X, qui lui tenait la main, Susana, mère de l’ombre témoignait de son soulagement lors de sa rencontre récente avec son fils, présent ce jour dans la salle. Faisant face à Olivier, Susana expliquait le désarroi qui s’empare des mères en recherche (sa lettre de levée de secret n’ayant pas été ajoutée au dossier de son fils; Comment faire pour le retrouver?), tandis qu’Olivier la dévorait littéralement des yeux.
Le choc de rencontrer pour la première fois une mère de naissance en chair et en os, de l’écouter ouvrir son coeur est intense pour un né sous X.

“Je suis née sous X, j’ai été bien adoptée, je ne recherche pas ma mère” lance une personne dans la salle.

“Moi aussi j’ai été bien adopté lui répond Olivier, néanmoins j’ai été traité de bâtard lorsque j’étais petit, tu comprendras que j’ai besoin de rencontrer ma mère et de connaître mes origines pour reconstruire mon identité. J’en ai besoin pour apprendre à m’aimer”.

“Je suis également née sous X, je prends la parole en public pour la première fois, c’est d’autant plus difficile pour moi en ce moment que je suis atteinte d’une maladie du sang. Mère de trois enfants, j’aimerais rencontrer ma mère, qu’elle me donne des renseignements sur mes antécédents génétiques. Il est difficile de lutter sans savoir ce que l’on transmet à ses enfants, sans aucune information” nous dit Isabelle touchant du même coup toute la salle dont nous ressentions l’empathie à son égard lors des applaudissements spontanés qui ont jaillis.

Ainsi, nous avons été témoins Armelle et moi de ces multiples liens qui se sont créés entre ceux qui étaient présents au cours des échanges. Recréer le lien, finalement, c’était le thème de la soirée…

La Médiation familiale offre un espace professionnel sensible à tout cela et peut permettre la potentielle remise en lien, Le besoin de se connaître, d’être reconnu, d’imaginer et préparer une rencontre nécessite une finesse et une compétence guidante affirmée par l’expérience et la formation.

Découvrir plus d’articles

Catégories

Archives

Suivez nous

    Anne

    Médiatrice Professionelle Médiateure engagée auprès des associations de nés sous X et de Mères de l’Ombre pendant des années, ma formation avait pour objectif d’offrir un espace de médiation digne de ce nom pour accueillir la demande de ces familles d’origine cantonnées à l’obscurité.
    Voir tous les articles de: Anne

    Anne

    Médiatrice Professionelle Médiateure engagée auprès des associations de nés sous X et de Mères de l’Ombre pendant des années, ma formation avait pour objectif d’offrir un espace de médiation digne de ce nom pour accueillir la demande de ces familles d’origine cantonnées à l’obscurité.

    0 commentaires

    Soumettre un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Articles liés

    Clins d’oeil du couple

    Si le clin d'œil est bien une expression faciale non verbale, il n'a pas toujours la même signification selon le moment, les personnes voire le pays où il est pratiqué. Ainsi, sur d'autres continents, il peut être insultant ou donneur d'ordre. En France, reprenez-moi...

    Semaine de la médiation

    "Semaine de la médiation" dans l'Essonne  PORTES OUVERTES 2021   Lundi 11 octobre 14h00 - 17h30 et Samedi 16 octobre 9h30 - 12h30   Venez à la rencontre de médiateurs familiaux diplômés d'État qui prendront le temps de : Vous accueillir Présenter les...

    La critique dans le conflit

    Critiquer, est-ce construire, déconstruire ou démolir ? « Vous savez, madame la médiatrice, je ne veux pas vous dire tout ce que j’ai compris de cette personne, vous jugerez vous-même. Et puis, je ne suis pas là pour parler d’elle et la critiquer. Mais, attention, il...

    Chewing-gum et médiation

    En lisant plusieurs article sur les impacts de la pandémie et les nouveaux comportements des consommateurs, l'un d'entre-eux a capté toute mon attention: la baisse conséquente des ventes de chewing-gum*! J'aurai pu écrire sur la dégradation de nombreuses relations...

    Avez-vous un objectif précis ?

    «J’ai envie de voir mes enfants plus souvent » « J’ai besoin de préparer un contexte favorable pour accueillir mes enfants à la maison » « Je souhaite traiter de la qualité de notre communication avec mon ex » « J’ai à cœur de trouver une solution pour la maison après...

    QR code et médiation

    Dernière nouveauté du cabinet « Médiation familiale en Essonne », un QR code pour accéder rapidement à l'information dont vous avez besoin! Nous vous invitons à le découvrir dès à présent en flashant le pictogramme ci-dessous avec votre smartphone ou votre tablette....

    Inscription scolaire et parent séparé

    L’article 372-2 du Code civil qui traite de l’exercice de l’autorité parentale, permet à chacun des parents d’agir seuls dans les actes usuels relatifs à l’enfant, l’autre parent étant présumé d’accord. Ce qui permet de ne pas requérir systématiquement l’avis de chacun des deux parents dans le suivi détaillé et quotidien de la scolarité de l’enfant.Ce consentement présumé de l’autre parent tombe bien évidement dès lors que celui-ci manifeste explicitement un avis contraire.Aller au-delà de ce désaccord et agir seul ouvre encore un peu plus la potentielle fracture entre les parents et l’inconfort voire la tristesse de l’enfant.

    Se disputer

    Sortir de ces positions de persécuteur, victime ou sauveur* Découvrons ensemble la situation de Julien et de Sylvia: "Julien arrive dans l’espace de médiation familiale. Il parait tendu et ne manque pas de se repositionner plusieurs fois dans le creux du...

    On se sépare

    "C’est douloureux, c’est difficile, ça nous bouleverse. On aurait aimé ne pas se séparer, on aurait voulu continuer à s’aimer et rester unis. Malgré tout, nous avons décidé de nous séparer mais nous ne souhaitons pas nous faire la guerre".   Comment faire pour...

    Le déménagement d’un parent séparé

    Tribune écrite dans le journal de Bouray-sur-Juine (En Essonne): Préparer et organiser les changements. le thème est fort judicieux en cette saison et vous êtes invités à découvrir la situation de David et Élyse, parents séparés d'un petit Théo, 6 ans. La médiation...
    Médiation Familiale en Essonne