Le déménagement d’un parent séparé

Tribune écrite dans le journal de Bouray-sur-Juine (En Essonne): Préparer et organiser les changements. le thème est fort judicieux en cette saison et vous êtes invités à découvrir la situation de David et Élyse, parents séparés d’un petit Théo, 6 ans. La médiation familiale va permettre à ces jeunes parents…

Publié par: Pierre Yonli

Le 22 Juin, 2021
Tribune écrite dans le journal de Bouray-sur-Juine (En Essonne): Préparer et organiser les changements. le thème est fort judicieux en cette saison et vous êtes invités à découvrir la situation de David et Élyse, parents séparés d’un petit Théo, 6 ans. La médiation familiale va permettre à ces jeunes parents de préparer ensemble le changement à venir: le déménagement d’Élyse.

 

Préparer et organiser les changements en médiation familiale.

Les dernières mesures gouvernementales sur le covid 19 laissent planer un semblant de retour à une vie à peu près normale pour l’été. On sait l’impact psychologique, relationnel, économique (entre autres) qui pèsent sur les populations soumises aux différents confinements. Même si les mesures sont encore conditionnées à l’évolution de la maladie, pouvoir se projeter est fondamental.

A l’heure du bilan de ces précédents confinements, on relèvera sans nul doute ses conséquences sur la famille. Certains couples ont rompu avec le métro boulot dodo et ont pu trouver du temps pour se parler, nouer ou renouer une dynamique de communication.

Malheureusement, d’autres ont du mal à sortir la tête hors de l’eau. Promiscuité, chômage, souffrance au travail quelquefois liée à l’isolement, difficultés à répondre aux fortes sollicitations des enfants, absence de communication… ont fortement impacté des couples déjà fragilisés. Ces situations aux conséquences catastrophiques risquent d’augmenter les derniers chiffres déjà forts élevés de divorces publiés par Institut national des études démographiques (Ined) bien avant le début de l’épidémie de covid 19.

Face aux divorces et séparations et leurs conséquences, les personnes, engluées dans le conflit et incapables de la moindre communication ont recours au Juge aux Affaires Familiales (JAF). On observe de plus en plus que des personnes, de leur propre chef ou orientées par des amis, leurs avocats, les associations ou même le JAF sollicitent la médiation familiale.

Elles viennent discuter avec l’aide d’un tiers, impartial et indépendant, soumis à la confidentialité, afin de trouver des solutions mutuellement acceptables face à leurs sujets conflictuels.

Un dicton ne dit-il pas qu’un mauvais arrangement vaut mieux qu’un bon procès ?

En médiation familiale, il n’est même pas question de mauvais arrangement. Il n’y a ni vainqueur ni vaincu. Il n’y a pas non plus de gagnant ni de perdant. La liberté et l’autonomie des personnes y sont de mise. L’exemple que je vous décris succinctement montre le bénéfice du travail fait par David et Élyse que j’ai reçu récemment en médiation familiale. Pour les raisons de confidentialité les prénoms, les âges et certains aspects ont été modifiés.

David (38 ans) et Élyse (33 ans) sont père et mère d’un enfant de 6 ans, Théo. Je les reçois en médiation familiale parce qu’ils souhaitent s’accorder très vite par rapport aux grandes vacances qui approchent et établir une organisation à compter de septembre prochain pour Théo. Le couple est séparé il y a moins d’un an. Au bout de trois séances de médiation, Élyse et David se sont mis d’accord après de longues discussions pour laisser Théo terminer son année scolaire chez son père et partir ensuite, en province, avec sa mère.

Ils se sont également accordés sur les vacances d’été, la résidence principale de Théo chez sa mère et un droit de visite et d’hébergement pour David. Même la pension alimentaire que David verserait à Élyse pour Théo a été réfléchie. Élyse et David ont souhaité formaliser leurs accords à travers un protocole d’accord parental, qu’ils ont rempli et signé tous les deux. Ils comptent saisir le JAF afin qu’il homologue leurs accords pour lui donner force exécutoire. Au regard de l’évolution de leur communication ainsi que la confiance qui renaît entre eux, Théo en sera le plus grand bénéficiaire.

Les  résultats auxquels Élyse et David ont abouti est le fruit de leur travail. Ils auraient pu saisir directement le juge qui aurait décidé à leur place, au bout d’un processus long et bien plus couteux que la médiation familiale. Les vacances se profilent apparemment bien de part et d’autre au regard de la satisfaction que les personnes ont témoigné au sortir de la dernière séance de médiation familiale.

Cette histoire ne prône pas une quelconque idéologie de fonctionnement parental mais invite à penser que ce sont les parents les plus à même d’organiser les modalités de fonctionnement autour de leur enfant.
Pierre en témoigne complètement dans une posture neutre, impartiale, confidentielle et respectueuse des places de chacun. N’hésitez pas à prendre contact avec le cabinet, un médiateur familial vous accueillera et vous accompagnera!

Découvrir plus d’articles

Catégories

Archives

Suivez nous

    Pierre Yonli

    Médiateur Familial Titulaire du Diplôme d’Etat de Médiateur Familial (DEMF) de l’institut de formation à la médiation et à la négociation (IFOMENE) de Paris.
    Voir tous les articles de: Pierre Yonli

    Pierre Yonli

    Médiateur Familial Titulaire du Diplôme d’Etat de Médiateur Familial (DEMF) de l’institut de formation à la médiation et à la négociation (IFOMENE) de Paris.

    Articles liés

    Clins d’oeil du couple

    Si le clin d'œil est bien une expression faciale non verbale, il n'a pas toujours la même signification selon le moment, les personnes voire le pays où il est pratiqué. Ainsi, sur d'autres continents, il peut être insultant ou donneur d'ordre. En France, reprenez-moi...

    Semaine de la médiation

    "Semaine de la médiation" dans l'Essonne  PORTES OUVERTES 2021   Lundi 11 octobre 14h00 - 17h30 et Samedi 16 octobre 9h30 - 12h30   Venez à la rencontre de médiateurs familiaux diplômés d'État qui prendront le temps de : Vous accueillir Présenter les...

    La critique dans le conflit

    Critiquer, est-ce construire, déconstruire ou démolir ? « Vous savez, madame la médiatrice, je ne veux pas vous dire tout ce que j’ai compris de cette personne, vous jugerez vous-même. Et puis, je ne suis pas là pour parler d’elle et la critiquer. Mais, attention, il...

    Chewing-gum et médiation

    En lisant plusieurs article sur les impacts de la pandémie et les nouveaux comportements des consommateurs, l'un d'entre-eux a capté toute mon attention: la baisse conséquente des ventes de chewing-gum*! J'aurai pu écrire sur la dégradation de nombreuses relations...

    Avez-vous un objectif précis ?

    «J’ai envie de voir mes enfants plus souvent » « J’ai besoin de préparer un contexte favorable pour accueillir mes enfants à la maison » « Je souhaite traiter de la qualité de notre communication avec mon ex » « J’ai à cœur de trouver une solution pour la maison après...

    QR code et médiation

    Dernière nouveauté du cabinet « Médiation familiale en Essonne », un QR code pour accéder rapidement à l'information dont vous avez besoin! Nous vous invitons à le découvrir dès à présent en flashant le pictogramme ci-dessous avec votre smartphone ou votre tablette....

    Inscription scolaire et parent séparé

    L’article 372-2 du Code civil qui traite de l’exercice de l’autorité parentale, permet à chacun des parents d’agir seuls dans les actes usuels relatifs à l’enfant, l’autre parent étant présumé d’accord. Ce qui permet de ne pas requérir systématiquement l’avis de chacun des deux parents dans le suivi détaillé et quotidien de la scolarité de l’enfant.Ce consentement présumé de l’autre parent tombe bien évidement dès lors que celui-ci manifeste explicitement un avis contraire.Aller au-delà de ce désaccord et agir seul ouvre encore un peu plus la potentielle fracture entre les parents et l’inconfort voire la tristesse de l’enfant.

    Se disputer

    Sortir de ces positions de persécuteur, victime ou sauveur* Découvrons ensemble la situation de Julien et de Sylvia: "Julien arrive dans l’espace de médiation familiale. Il parait tendu et ne manque pas de se repositionner plusieurs fois dans le creux du...

    On se sépare

    "C’est douloureux, c’est difficile, ça nous bouleverse. On aurait aimé ne pas se séparer, on aurait voulu continuer à s’aimer et rester unis. Malgré tout, nous avons décidé de nous séparer mais nous ne souhaitons pas nous faire la guerre".   Comment faire pour...

    Séparation et vacances

    Lorsque vous décidez, acceptez ou subissez la fin de votre couple, plusieurs s’attendent à ne plus rien partager comme information car le besoin de retrouver ‘une vie privée’ peut être fortement désiré. Ne plus avoir à rendre des comptes, ne plus donner d’informations personnelles, se préserver etc… sont autant de motivations à reprendre pour soi sa propre vie.

    Médiation Familiale en Essonne