Série JAF et médiation épisode 16

Série JAF et médiation Épisode 16 : Cousu main. Un Juge Aux Affaires Familiales* (JAF) et une médiatrice familiale nous éclairent quant au bien-fondé et aux possibles de la médiation, lorsque des parents cherchent des solutions pour leurs enfants. Cet épisode porte un titre quelque peu curieux pouvant faire référence à l’habillement.…

Publié par: Armelle

Le 18 Avr, 2021

Publié par: Armelle

Le 18 Avr, 2021

Série JAF et médiation Épisode 16 : Cousu main.

Un Juge Aux Affaires Familiales* (JAF) et une médiatrice familiale nous éclairent quant au bien-fondé et aux possibles de la médiation, lorsque des parents cherchent des solutions pour leurs enfants. Cet épisode porte un titre quelque peu curieux pouvant faire référence à l’habillement. En effet, utiliser le vocabulaire de la couture pour parler de parentalité peut surprendre. Cheminons ensemble, si vous le voulez bien, en commençant par lire l’argument n°16 de cette série.

Argument n° 16

Vous avez la capacité de trouver vous-mêmes les bonnes solutions. Vous l’avez bien fait lorsque vous étiez ensemble ! Grâce à ce processus de médiation, vous allez retrouver ces capacités, qui sont en vous, de décider. Et vous serez fiers d’avoir fait vous-mêmes votre jugement « cousu main », adapté à vos attentes et vos besoins particuliers, et aux besoins de votre enfant, qui est unique.

Cet argument est énoncé par un JAF*, habitué à recevoir des parents séparés ou en cours de séparation. Chacun d’eux est persuadé d’avoir raison et espère que le jugement lui sera favorable. Ils auront pris soin de constituer leur dossier ou le faire constituer par un avocat. La réalité est qu’il faudra patienter de longs mois avant de rencontrer quelques minutes le JAF en charge du dossier. Chacun aura au préalable ou pendant cette période d’attente, affuter ses armes, communiquer durement ou pas du tout, éventuellement prendre à partie les amis, la famille, les enfants, le professeur des écoles, la directrice de la crèche, rencontrer leur avocat,  une à plusieurs fois (ne serait-ce que pour, une fois encore, être rassuré…). La liste est longue. Et puis quelques temps après l’audience, viendra le jugement où retenant son souffle le parent lit ou écoute la teneur de ce dernier.

Les conclusions seront-elles du cousu main (du sur-mesure) ou du prêt-à-porter ? Il y a de très fortes probabilités qu’il s’agisse de prêt-à-porter. À notre époque, nous y sommes plus largement habitués et ceci dans bien des sphères de notre vie. La fabrication en série répond à des exigences de masse, de volume, de rapidité, de facilité et de rentabilité.

Cependant, en matière de coparentalité, il semble plus judicieux de penser et œuvrer au sur-mesure plutôt qu’à la standardisation. En couture, le sur-mesure est un vêtement réalisé en accord avec la morphologie et les souhaits du client, n’est-ce pas ? En ce qui concerne la sphère familiale, l’enfant est unique, la situation est unique, les parents sont uniques et même le contexte est unique. Ainsi, réaliser du sur-mesure pour ce qui concerne les enfants nécessite de réfléchir, se poser, se mesurer, tailler et coudre les pièces du futur. De fait, penser qu’une séparation est commune et une situation familiale universelle laisse songeur.

Je reviens une nouvelle fois sur cette idée que chaque famille, couple et personne relève de l’unique. Construire un plan d’action parental, retrouver ses potentialités de parents, organiser au mieux pour les enfants, permettre à la reconnaissance et au respect mutuel de ressurgir seront possibles dès lors que l’on propose aux parents de se ré-approprier leur responsabilité. La médiation familiale est l’espace du possible.

Son cadre déontologique de neutralité, d’impartialité, de confidentialité et le temps investi en et hors des séances peuvent contribuer à coudre, assembler, joindre ce qui semblait éparpillé. N’hésitez pas à utiliser un fil solide et de qualité et pour cela, un médiateur familial diplômé d’État pourrait être fort utile!

* Avec l’aimable autorisation de Monsieur Marc Juston, ancien Juge aux Affaires Familiales au Tribunal judiciaire de Tarascon https://marc-juston-mediateur.com

 

Découvrir plus d’articles

Catégories

Archives

Suivez nous

    Armelle

    Médiatrice Professionnelle Titulaire du Diplôme d’État de Médiateur Familial, assermentée par la Cour d’Appel de Paris, j’exerce en cabinet, au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de Quincy sous Sénart, en PAD (Point d’Accès au Droit) au Tribunal judiciaire d’Évry et en association dans l’Essonne.
    Voir tous les articles de: Armelle

    Armelle

    Médiatrice Professionnelle Titulaire du Diplôme d’État de Médiateur Familial, assermentée par la Cour d’Appel de Paris, j’exerce en cabinet, au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de Quincy sous Sénart, en PAD (Point d’Accès au Droit) au Tribunal judiciaire d’Évry et en association dans l’Essonne.

    Articles liés

    Clins d’oeil du couple

    Si le clin d'œil est bien une expression faciale non verbale, il n'a pas toujours la même signification selon le moment, les personnes voire le pays où il est pratiqué. Ainsi, sur d'autres continents, il peut être insultant ou donneur d'ordre. En France, reprenez-moi...

    Semaine de la médiation

    "Semaine de la médiation" dans l'Essonne  PORTES OUVERTES 2021   Lundi 11 octobre 14h00 - 17h30 et Samedi 16 octobre 9h30 - 12h30   Venez à la rencontre de médiateurs familiaux diplômés d'État qui prendront le temps de : Vous accueillir Présenter les...

    La critique dans le conflit

    Critiquer, est-ce construire, déconstruire ou démolir ? « Vous savez, madame la médiatrice, je ne veux pas vous dire tout ce que j’ai compris de cette personne, vous jugerez vous-même. Et puis, je ne suis pas là pour parler d’elle et la critiquer. Mais, attention, il...

    Chewing-gum et médiation

    En lisant plusieurs article sur les impacts de la pandémie et les nouveaux comportements des consommateurs, l'un d'entre-eux a capté toute mon attention: la baisse conséquente des ventes de chewing-gum*! J'aurai pu écrire sur la dégradation de nombreuses relations...

    Avez-vous un objectif précis ?

    «J’ai envie de voir mes enfants plus souvent » « J’ai besoin de préparer un contexte favorable pour accueillir mes enfants à la maison » « Je souhaite traiter de la qualité de notre communication avec mon ex » « J’ai à cœur de trouver une solution pour la maison après...

    QR code et médiation

    Dernière nouveauté du cabinet « Médiation familiale en Essonne », un QR code pour accéder rapidement à l'information dont vous avez besoin! Nous vous invitons à le découvrir dès à présent en flashant le pictogramme ci-dessous avec votre smartphone ou votre tablette....

    Inscription scolaire et parent séparé

    L’article 372-2 du Code civil qui traite de l’exercice de l’autorité parentale, permet à chacun des parents d’agir seuls dans les actes usuels relatifs à l’enfant, l’autre parent étant présumé d’accord. Ce qui permet de ne pas requérir systématiquement l’avis de chacun des deux parents dans le suivi détaillé et quotidien de la scolarité de l’enfant.Ce consentement présumé de l’autre parent tombe bien évidement dès lors que celui-ci manifeste explicitement un avis contraire.Aller au-delà de ce désaccord et agir seul ouvre encore un peu plus la potentielle fracture entre les parents et l’inconfort voire la tristesse de l’enfant.

    Se disputer

    Sortir de ces positions de persécuteur, victime ou sauveur* Découvrons ensemble la situation de Julien et de Sylvia: "Julien arrive dans l’espace de médiation familiale. Il parait tendu et ne manque pas de se repositionner plusieurs fois dans le creux du...

    On se sépare

    "C’est douloureux, c’est difficile, ça nous bouleverse. On aurait aimé ne pas se séparer, on aurait voulu continuer à s’aimer et rester unis. Malgré tout, nous avons décidé de nous séparer mais nous ne souhaitons pas nous faire la guerre".   Comment faire pour...

    Le déménagement d’un parent séparé

    Tribune écrite dans le journal de Bouray-sur-Juine (En Essonne): Préparer et organiser les changements. le thème est fort judicieux en cette saison et vous êtes invités à découvrir la situation de David et Élyse, parents séparés d'un petit Théo, 6 ans. La médiation...
    Médiation Familiale en Essonne