Série JAF et médiation épisode 16

Série JAF et médiation Épisode 16 : Cousu main. Un Juge Aux Affaires Familiales* (JAF) et une médiatrice familiale nous éclairent quant au bien-fondé et aux possibles de la médiation, lorsque des parents cherchent des solutions pour leurs enfants. Cet épisode porte un titre quelque peu curieux pouvant faire référence à l’habillement.…

Publié par: Armelle

Le 18 Avr, 2021

Publié par: Armelle

Le 18 Avr, 2021

Série JAF et médiation Épisode 16 : Cousu main.

Un Juge Aux Affaires Familiales* (JAF) et une médiatrice familiale nous éclairent quant au bien-fondé et aux possibles de la médiation, lorsque des parents cherchent des solutions pour leurs enfants. Cet épisode porte un titre quelque peu curieux pouvant faire référence à l’habillement. En effet, utiliser le vocabulaire de la couture pour parler de parentalité peut surprendre. Cheminons ensemble, si vous le voulez bien, en commençant par lire l’argument n°16 de cette série.

Argument n° 16

Vous avez la capacité de trouver vous-mêmes les bonnes solutions. Vous l’avez bien fait lorsque vous étiez ensemble ! Grâce à ce processus de médiation, vous allez retrouver ces capacités, qui sont en vous, de décider. Et vous serez fiers d’avoir fait vous-mêmes votre jugement « cousu main », adapté à vos attentes et vos besoins particuliers, et aux besoins de votre enfant, qui est unique.

Cet argument est énoncé par un JAF*, habitué à recevoir des parents séparés ou en cours de séparation. Chacun d’eux est persuadé d’avoir raison et espère que le jugement lui sera favorable. Ils auront pris soin de constituer leur dossier ou le faire constituer par un avocat. La réalité est qu’il faudra patienter de longs mois avant de rencontrer quelques minutes le JAF en charge du dossier. Chacun aura au préalable ou pendant cette période d’attente, affuter ses armes, communiquer durement ou pas du tout, éventuellement prendre à partie les amis, la famille, les enfants, le professeur des écoles, la directrice de la crèche, rencontrer leur avocat,  une à plusieurs fois (ne serait-ce que pour, une fois encore, être rassuré…). La liste est longue. Et puis quelques temps après l’audience, viendra le jugement où retenant son souffle le parent lit ou écoute la teneur de ce dernier.

Les conclusions seront-elles du cousu main (du sur-mesure) ou du prêt-à-porter ? Il y a de très fortes probabilités qu’il s’agisse de prêt-à-porter. À notre époque, nous y sommes plus largement habitués et ceci dans bien des sphères de notre vie. La fabrication en série répond à des exigences de masse, de volume, de rapidité, de facilité et de rentabilité.

Cependant, en matière de coparentalité, il semble plus judicieux de penser et œuvrer au sur-mesure plutôt qu’à la standardisation. En couture, le sur-mesure est un vêtement réalisé en accord avec la morphologie et les souhaits du client, n’est-ce pas ? En ce qui concerne la sphère familiale, l’enfant est unique, la situation est unique, les parents sont uniques et même le contexte est unique. Ainsi, réaliser du sur-mesure pour ce qui concerne les enfants nécessite de réfléchir, se poser, se mesurer, tailler et coudre les pièces du futur. De fait, penser qu’une séparation est commune et une situation familiale universelle laisse songeur.

Je reviens une nouvelle fois sur cette idée que chaque famille, couple et personne relève de l’unique. Construire un plan d’action parental, retrouver ses potentialités de parents, organiser au mieux pour les enfants, permettre à la reconnaissance et au respect mutuel de ressurgir seront possibles dès lors que l’on propose aux parents de se ré-approprier leur responsabilité. La médiation familiale est l’espace du possible.

Son cadre déontologique de neutralité, d’impartialité, de confidentialité et le temps investi en et hors des séances peuvent contribuer à coudre, assembler, joindre ce qui semblait éparpillé. N’hésitez pas à utiliser un fil solide et de qualité et pour cela, un médiateur familial diplômé d’État pourrait être fort utile!

* Avec l’aimable autorisation de Monsieur Marc Juston, ancien Juge aux Affaires Familiales au Tribunal judiciaire de Tarascon https://marc-juston-mediateur.com

 

Découvrir plus d’articles

Catégories

Archives

Suivez nous

    Armelle

    Médiatrice Professionnelle Titulaire du Diplôme d’État de Médiateur Familial, assermentée par la Cour d’Appel de Paris, j’exerce en cabinet, au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de Quincy sous Sénart, en PAD (Point d’Accès au Droit) au Tribunal judiciaire d’Évry et en association dans l’Essonne.
    Voir tous les articles de: Armelle
    Médiatrice Professionnelle Titulaire du Diplôme d’État de Médiateur Familial, assermentée par la Cour d’Appel de Paris, j’exerce en cabinet, au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de Quincy sous Sénart, en PAD (Point d’Accès au Droit) au Tribunal judiciaire d’Évry et en association dans l’Essonne.

    Articles liés

    Prise en charge médiation familiale

    Comment puis-je être aidé financièrement pour ma Médiation familiale. Votre assureur ou votre mutuelle ont peut être quelque chose en réserve pour vous dans votre contrat de protection juridique? N’hésitez pas à les contacter ou à relire le ou les contrats que vous avez souscrit!

    Un samedi en médiation

    Reconnaissez-vous une empreinte digitale? Certainement! Cette image nous montre les crêtes et plis papillaires propres à l'un de nous. Les empreintes digitales sont uniques à chaque individu et chaque doigt a son empreinte propre. La probabilité que deux personnes...

    Un vendredi en médiation

    Vous posez la question à votre collègue "Comment tu vas aujourd’hui ?" Réponse du lundi : ça va comme un lundi… 😞 Réponse du vendredi : ça va super, c’est vendredi… 😃 Vous connaissez fort certainement ce type de réponse n’est-ce pas ? Pour certains d’entre-nous,...

    Un jeudi en médiation

    Avez-vous connu le jeudi comme jour de repos pour les enfants ? En 1972, le jour d'interruption des classes au cours de la semaine scolaire est passé du jeudi au mercredi. Un peu d'histoire ne fait pas de mal même si ça n'a aucun rapport avec la médiation familiale....

    Un mercredi en médiation

    Mercredi, jour des enfants dit-on... Les médiations familiales pourraient s'y faire plus rares car les écoles sont fermées et les parents ont alors moins de liberté pour prendre rendez-vous. Ce n'est pas toujours le cas. Les centres de loisirs et autres solutions sont...

    Un mardi en médiation

    Lorsque l'ordinateur s'éclaire le matin, les courriels postés parfois tard dans la nuit apparaissent dans la boite du cabinet. La nuit a été difficile pour certains comme Annie qui cherche une issue à sa situation. 28 ans de mariage, 3 enfants, 2 petits-enfants font...

    Un lundi en médiation

    Du lundi au samedi, le cabinet est ouvert afin d'accueillir les personnes, les couples, les familles en difficultés relationnelles. Je vous propose une nouvelle série de 6 épisodes relatant 6 histoires différentes qui pourraient vous étonner, vous surprendre et...

    Je suis invisible

    Lorsque enfant, vous jouiez à cache-cache, vous pensiez être invisible alors même que le bout de vos pieds dépassait de dessous le lit ou de la tenture drapant les bords de fenêtre. Les parents jouent le jeu en cherchant activement la petite personne qui crie à...

    Cabinet ouvert en août

    Vous trouvez porte close dans nombre d'endroits durant le mois d'août. Et pourtant... Votre situation ne s'arrange pas : La dernière dispute date d'hier. Mon couple 'bat de l'aile'. Les échanges avec ma compagne sont de plus en plus rares. Les enfants sont chez leur...

    Comment puis-je vous aider?

    Comment puis-je vous aider? Cette phrase, nous l'avons entendu un certain nombre de fois et parfois, avouons-le, elle nous passe au 'dessus de la tête'. À l'inverse, j'aime que l'on me la pose lorsque l'article ou la prestation souhaitée n'est pas suffisamment visible...
    Médiation Familiale en Essonne