Cabinet de Mediation Familiale en Essonne

Médiation pour couples

Médiation pour familles

Médiation Intergénérationnelle

Cabinet de Mediation Familiale en Essonne

Médiation pour couples

Médiation pour familles

Médiation

Intergénérationnelle

Accueil 1

La Médiation Familiale

La médiation familiale est un processus répondant aux personnes en conflit dans le couple et/ou la famille. Elle favorise le lien familial, l’autonomie et la responsabilité des personnes concernées à travers des entretiens confidentiels.

La médiatrice familiale qualifiée accueille de manière neutre, impartiale et indépendante afin de faciliter la mise en présence des personnes concernées et la mise en œuvre d’actions concrètes.

Elle se différencie de l’accompagnement à la parentalité, aussi proposé au cabinet, dans le souci de répondre aux besoins des familles. 

 

 

 

 

Accueil 2

Création du cabinet

Le cabinet libéral ‘’Médiation familiale en Essonne’’ a été fondé en 2014 par Armelle Delabre. Il a pour objet de permettre à toutes personnes en rupture de communication, de (re)vivre de réelles opportunités, de s’exprimer, d’être écoutées et de trouver la ou les solutions nécessaires à la vie de famille.

Au cœur du département de l’Essonne et au sein de la Communauté de communes du Val d’Essonne, le cabinet s’est extrêmement développé depuis sa création. Son offre professionnelle large, ses créneaux d’ouverture, sa réactivité ont fait qu’une collaboratrice, Marie Béréau, a rejoint cet espace.

Fortes toutes deux du diplôme d’État de Médiateur familial et d’un parcours professionnel efficient, elles assurent diverses prestations. Une Médiatrice familiale tout autant diplômée, Anne Halvorsen, rejoint l’offre dans une orientation plus précise des médiations-reconnaissances pour les personnes nées sous X.

 

Accueil 2

Les étapes du processus

La médiation familiale se déroule généralement en 3 étapes

Un entretien préalable d’une heure

Cet entretien sans engagement vous permet d’être accueilli(e) dans la situation que vous rencontrez, d’être informé(e) afin de pouvoir accepter ou refuser, en toute liberté, d’entrer en Médiation familiale.

 Le déroulement de la Médiation familiale

Le processus de médiation familiale se déroule au cours de séances de 1h30.

La fin de la Médiation

Une médiation familiale peut s’arrêter à tout moment par décision de l’un ou l’autre en le précisant au cours d’une séance. La dernière séance est parfois ouverte, sous réserve de l’accord de chacun, à un tiers personnel ou professionnel (enfants, beaux-parents, compagnons/compagnes, avocat…).

 

Les 3 étapes de la médiation

w

Entretien préalable d'une heure

Cet entretien sans engagement vous permet d’être accueilli(e) dans la situation que vous rencontrez, d’être informé(e) afin de pouvoir accepter ou refuser, en toute liberté, d’entrer en médiation familiale.

Les rdv bi-mensuels

En fonction de vous et des sujets que vous aurez décidés d’aborder, le nombre de séances peut varier, en moyenne, de 1 à 6 séances.

Chaque rencontre fait l’objet d’un état d’avancement et d’objectifs intermédiaires.

La fin de la Médiation

Une Médiation familiale peut s’arrêter à tout moment par décision de l’un ou l’autre en le précisant au cours d’une séance. La dernière séance est parfois ouverte, sous réserve de l’accord de chacun, à un tiers personnel ou professionnel (enfants, beaux-parents, compagnons/compagnes, avocat…).

 

Le saviez vous ?

Certains accords établis par des parents peuvent être formalisés par un protocole d’accords parental.

Ce protocole vous appartient exclusivement. Vous avez la possibilité de le transmettre au Juge aux Affaires Familiales (directement ou par le biais de votre avocat) pour homologation. Ceci afin de lui donner force exécutoire.

Quel coût pour la Médiation ?

La participation financière est à la charge de chacun selon un barème de revenus mensuels moyens individuels. Ce barème vous est présenté lors de l’entretien préalable et permet à tous d’accéder à l’espace de Médiation familiale. 

Le paiement est effectué à chaque séance, par chèque, espèces ou carte bancaire. 

Qui sommes nous ?

 

Accueil 4

Armelle Delabre   Médiatrice Professionnelle

Accueil 5

Marie Béréau

Médiatrice Professionnelle

Riche d’une expérience de plus de dix ans en tant qu’éducatrice spécialisée auprès d’enfants et d’adolescents en difficulté au sein de leur famille, j’ai choisi de m’orienter vers la médiation familiale. J’avais à cœur de proposer une réponse alternative et innovante aux différentes problématiques rencontrées au sein des familles lors de séparation parentale, divorce, réorganisation familiale ou conflit relationnel pouvant entrainer une rupture de communication et/ou de lien familial.

Titulaire du Diplôme d’État de Médiatrice Familiale suite à une formation à l’Institut de Formation à la Médiation et à la Négociation (IFOMENE) de l’Institut Catholique de Paris, je pratique la médiation familiale au cabinet Médiation familiale en Essonne.

Adhérente à l’Association Pour la Médiation Familiale (APMF), je partage et respecte le code de déontologie du médiateur, contribue à la réflexion pour le développement de notre activité et participe à des séances d’analyse de pratiques professionnelles.

J’approfondis régulièrement mes connaissances en participant à des sessions de formation sur des thématiques liées au couple, à la famille et à l’adolescent telles que « Médiation parents-adolescents : reprise de relation » ou « Accompagnement d’un jeune face aux risques des addictions ».

Avec bienveillance et impartialité, je vous accueille deux samedis par mois pour vous informer et vous accompagner en toute confidentialité dans votre processus de médiation familiale.

Armelle Delabre

Après avoir travaillé plus d’une dizaine d’années à l’Aide Sociale à l’Enfance, (ASE), j’ai souhaité me former à l’accompagnement des couples et des familles en difficultés relationnelles.

Titulaire du Diplôme d’État de Médiateur familial, formée à la médiation humaniste à l’Institut de Formation à la Médiation et à la Négociation (IFOMENE) de l’Institut Catholique de Paris, j’exerce dans différents lieux. Majoritairement en cabinet libéral, j’interviens aussi au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de la ville de Quincy sous Sénart, en PAD (Point d’Accès au Droit) au Tribunal de Grande Instance d’Évry et en association dans l’Essonne.

J’ai été nommée Experte Médiatrice familiale par la Cour d’appel de Paris en 2018. 

Membre de l’APMF (Association Pour la Médiation Familiale), j’adhère au code déontologique des médiateurs familiaux et je participe à une analyse de pratiques ainsi qu’à des temps d’approfondissement de la pratique professionnelle.

***

Mes autres champs de compétences 

R

Accompagnement de parentalité

Je reçois des parents pour les accompagner dans leur parentalité face à des difficultés avec leur enfant, leur adolescent voire leur jeune majeur

R

Tutrice de mémoire

 Je suis tutrice de mémoire du diplôme d’État de Médiateur familial (DEMF) à l’ICP.

R

Conférencière

 Je suis aussi interpellée en tant que conférencière sur des thèmes tels que la gestion des conflits, la communication non violente, l’accompagnement des couples dans l’union et/ou la désunion…

R

Promotion de la Médiation familiale

 Je réalise des interventions de promotion de la médiation familiale pour des publics aussi divers que : travailleurs sociaux, étudiants en sciences sociales, écoles, accompagnateurs familles, …

R

Médiation en entreprise

 J’interviens aussi en entreprise en prévention ou en accompagnement d’un différend (conflit inter-salariés par exemple) dans une posture de médiation.

R

Une expérience 'tout terrain'

 Enfin, l’expérience acquise dans des mandats de Commissaire en commission de surendettement de la Banque de France, Intervenante au REAAP (Réseau d’Écoute, d’Appui et d’Accompagnement des Parents), Administratrice UDAF (Union des Associations familiales) m’a permis de mieux appréhender les contextes dans lesquels se trouvent certaines personnes souhaitant recourir à mon professionnalisme.

Accueil 6

Anne Halvorsen

Médiatrice Professionnelle

Titulaire d’un diplôme d’État à la médiation familiale (DEMF), j’ai été formée à la médiation humaniste à l’Institut de Formation à la Médiation et à la Négociation (IFOMENE).
Médiateure engagée auprès des associations de nés sous X et de Mères de l’Ombre de 2001 à 2019, ma formation avait pour objectif d’offrir un espace de médiation digne de ce nom pour accueillir la demande de ces familles d’origine cantonnées à l’obscurité.
Créé en 2002 par le gouvernement en réponse à la demande des nés sous X et des mères de l’ombre de se retrouver, le CNAOP répondait à une exigence de mise en conformité de la France aux textes européens, notamment la Convention Internationale des Droits de l’Enfant. Or la mission de médiation du CNAOP est remplie par des personnes sans formation diplômante à cet exercice délicat. Considérant la profondeur des situations, aa pratique nécessite pleinement une réponse professionnelle engagée mais de juste distance. En effet, un audit réalisé en 2011 sur le fonctionnement du seul organisme d’état habilité à répondre à ce besoin de médiation a révélé que » la fonction d’accueil et d’accompagnement y est peu développée… »ne peut être considérée comme satisfaisante l’absence de formation à la relation d’aide des chargées de mission » en l’occurrence non diplômées d’État à la médiation familiale*.
De surcroît, grâce à l’essor des tests ADN, les enfants issus de la PMA commencent à retrouver leurs donneurs. J’ai souhaité que la voie de la médiation humaniste et professionnelle leur soit également ouverte.

*Joëlle Voisin et Philippe Georges, Audit sur le fonctionnement du CNAOP, 2011, p.26.

Accueil 4

Armelle Delabre

Médiatrice Professionnelle

Armelle Delabre

Après avoir travaillé plus d’une dizaine d’années à l’Aide Sociale à l’Enfance, (ASE), j’ai souhaité me former à l’accompagnement des couples et des familles en difficultés relationnelles.

Titulaire du Diplôme d’État de Médiateur familial, formée à la médiation humaniste à l’Institut de Formation à la Médiation et à la Négociation (IFOMENE) de l’Institut Catholique de Paris, j’exerce dans différents lieux. Majoritairement en cabinet libéral, j’interviens aussi au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de la ville de Quincy sous Sénart, en PAD (Point d’Accès au Droit) au Tribunal de Grande Instance d’Évry et en association dans l’Essonne.

J’ai été nommée Experte Médiatrice familiale par la Cour d’appel de Paris en 2018. 

Membre de l’APMF (Association Pour la Médiation Familiale), j’adhère au code déontologique des médiateurs familiaux et je participe à une analyse de pratiques ainsi qu’à des temps d’approfondissement de la pratique professionnelle.

***

Mes autres champs de compétences 

R

Accompagnement de parentalité

Je reçois des parents pour les accompagner dans leur parentalité face à des difficultés avec leur enfant, leur adolescent voire leur jeune majeur

R

Tutrice de mémoire

 Je suis tutrice de mémoire du diplôme d’État de Médiateur familial (DEMF) à l’ICP.

R

Conférencière

 Je suis aussi interpellée en tant que conférencière sur des thèmes tels que la gestion des conflits, la communication non violente, l’accompagnement des couples dans l’union et/ou la désunion…

R

Promotion de la Médiation familiale

 Je réalise des interventions de promotion de la médiation familiale pour des publics aussi divers que : travailleurs sociaux, étudiants en sciences sociales, écoles, accompagnateurs familles, …

R

Médiation en entreprise

 J’interviens aussi en entreprise en prévention ou en accompagnement d’un différend (conflit inter-salariés par exemple) dans une posture de médiation.

R

Une expérience 'tout terrain'

 Enfin, l’expérience acquise dans des mandats de Commissaire en commission de surendettement de la Banque de France, Intervenante au REAAP (Réseau d’Écoute, d’Appui et d’Accompagnement des Parents), Administratrice UDAF (Union des Associations familiales) m’a permis de mieux appréhender les contextes dans lesquels se trouvent certaines personnes souhaitant recourir à mon professionnalisme.

Accueil 5

Marie Béréau

Médiatrice Professionnelle

Riche d’une expérience de plus de dix ans en tant qu’éducatrice spécialisée auprès d’enfants et d’adolescents en difficulté au sein de leur famille, j’ai choisi de m’orienter vers la médiation familiale. J’avais à cœur de proposer une réponse alternative et innovante aux différentes problématiques rencontrées au sein des familles lors de séparation parentale, divorce, réorganisation familiale ou conflit relationnel pouvant entrainer une rupture de communication et/ou de lien familial.

Aujourd’hui titulaire du Diplôme d’État de Médiatrice Familiale suite à une formation à l’Institut de Formation à la Médiation et à la Négociation (IFOMENE) de l’Institut Catholique de Paris, je pratique la médiation familiale au cabinet Médiation familiale en Essonne.

Adhérente à l’Association Pour la Médiation Familiale (APMF), je partage et respecte le code de déontologie du médiateur, contribue à la réflexion pour le développement de notre activité et participe à des séances d’analyse de pratiques professionnelles.

J’approfondis régulièrement mes connaissances en participant à des sessions de formation sur des thématiques liées au couple, à la famille et à l’adolescent telles que « Médiation parents-adolescents : reprise de relation » ou « Accompagnement d’un jeune face aux risques des addictions ».

Avec bienveillance et impartialité, je vous accueille deux samedis par mois pour vous informer et vous accompagner en toute confidentialité dans votre processus de médiation familiale.

Accueil 6

Anne Halvorsen

Médiatrice Professionnelle

Titulaire d’un diplôme d’État à la médiation familiale (DEMF), j’ai été formée à la médiation humaniste à l’Institut de Formation à la Médiation et à la Négociation (IFOMENE).
Médiateure engagée auprès des associations de nés sous X et de Mères de l’Ombre de 2001 à 2019, ma formation avait pour objectif d’offrir un espace de médiation digne de ce nom pour accueillir la demande de ces familles d’origine cantonnées à l’obscurité.
Créé en 2002 par le gouvernement en réponse à la demande des nés sous X et des mères de l’ombre de se retrouver, le CNAOP répondait à une exigence de mise en conformité de la France aux textes européens, notamment la Convention Internationale des Droits de l’Enfant. Or la mission de médiation du CNAOP est remplie par des personnes sans formation diplômante à cet exercice délicat. Considérant la profondeur des situations, aa pratique nécessite pleinement une réponse professionnelle engagée mais de juste distance. En effet, un audit réalisé en 2011 sur le fonctionnement du seul organisme d’état habilité à répondre à ce besoin de médiation a révélé que » la fonction d’accueil et d’accompagnement y est peu développée… »ne peut être considérée comme satisfaisante l’absence de formation à la relation d’aide des chargées de mission » en l’occurrence non diplômées d’État à la médiation familiale*.
De surcroît, grâce à l’essor des tests ADN, les enfants issus de la PMA commencent à retrouver leurs donneurs. J’ai souhaité que la voie de la médiation humaniste et professionnelle leur soit également ouverte.

*Joëlle Voisin et Philippe Georges, Audit sur le fonctionnement du CNAOP, 2011, p.26.

Types de Médiation Familiale

 

Ci-dessous, vous trouverez quelques exemples de situations où la Médiation familiale peut contribuer à trouver des solutions de sortie de conflit.

Nos Valeurs

 

Code déontologique

Le Cabinet de Médiation en Essonne appuie sa pratique sur des principes éthiques et des règles déontologiques reconnues par le Conseil National Consultatif de la Médiation Familiale*.

Depuis 1990, année de rédaction du premier code de déontologie de la médiation familiale, la pratique éthique de ce métier a fait l’objet de plusieurs rédactions portées par l’APMF (Association Pour la Médiation Familiale).

Les professionnelles du cabinet sont fortement attachées à ce guide avec une conviction basée sur 4 principes clefs :

L’Indépendance, l’impartialité, la neutralité, la confidentialité.

D’autre part, les interactions avec nos clients ont pour socle la conviction de leurs compétences et de leur capacité à mettre en œuvre le meilleur pour leur espace familial.

Nos valeurs sont aussi le fruit de la formation diplômante exigeante du Diplôme d’État de Médiateur Familial.

Une analyse de notre pratique et un parcours de formation continue nous permettent d’évaluer et d’ajuster notre posture professionnelle.

Notre adhésion à l’’APMF offre à notre clientèle la garantie d’une réflexion collective, engagée à respecter les principes fondateurs.

*) Pour plus d’informations visitez le site de l’APMF:

https://www.apmf.fr/wp-content/uploads/2017/02/d-code_de_deontologie_2010_0.pdf

 

Ce que disent nos clients

 

Ci-dessous vous trouverez quelques citations de nos clients satisfaits de notre cabinet

« Les enfants sont insupportables depuis notre séparation. J’en pouvais plus. La médiation m’a ouvert les yeux sur la part de chacun et sur notre responsabilité de parents ».

Nathalie, 2019

« Jusqu’à maintenant, c’était comme un mur qui nous séparait et je voulais juste qu’il tombe » Il avait au préalable, écrit : « Un mur entre deux tombes ».

Kader, 2019

« A la suite de notre séance de médiation, c’est comme si un bouchon énorme venait de sauter ».

Éloïse, 2019

« Mes petits-enfants ont besoin de moi » , « Depuis le commencement de la médiation, je me sens mieux car j’ai de l’espoir ».

Cette grand-mère aspirait à des retrouvailles avec ses petits-enfants mais elle savait que c’était d’abord en renouant le lien avec son fils et sa belle-fille qu’elle allait pouvoir retrouver des relations familiales apaisées.

Brigitte, 2018

« On ne vivait plus depuis la naissance de Tom et c’est comme si, il n’y avait pas d’autre choix que de se séparer pour souffler. En fait, il fallait juste qu’on se pose pour réfléchir et parler ensemble ».

Sam et Emma, 2018

« Au moins, j’ai pu leur dire ce que je vivais depuis leur séparation et ça m’a fait du bien. Maintenant, je vais voir s’ils tiennent leurs engagements »

Kévin, 2018

« J’ai pas vu un changement énorme chez ma fille mais des tas de petits détails qui me touchent et me font croire au meilleur. J’ai repris courage et j’suis plus zen »

Anne, 2018

« Si j’avais su avant que ce genre de lieu existait, j’en serais pas là aujourd’hui et ça nous aurait fait gagner du temps »

Marc, 2017

« Ma fille, je ne veux pas l’avoir mais la voir »

Un père qui avait besoin d’échanger avec la mère de leur fille pour trouver un mode de garde équitable et aimant pour l’enfant.

Julien, 2017

« Je ne dormais plus depuis… J’avais peur que tu ne viennes à la sortie de l’école me les prendre… Maintenant, je vois les choses différemment ».

Stéphanie, 2017

Questions

Fréquemment

Posées

Tout savoir sur la Médiation Familiale

J’habite dans une autre région que l’Essonne. Comment effectuer une Médiation familiale dans ces conditions ?

Afin de vous permettre d’accéder à l’espace de Médiation familiale, le cabinet vous propose des rendez-vous le vendredi fin de journée voire samedi matin de vos week-end de garde, dans la mesure où vous effectuez le déplacement pour venir chercher votre ou vos enfants. 

Si cette option ne vous convient pas, nous sommes dans la possibilité de vous proposer les entretiens individuels à distance. L’entretien en présentiel est toujours préférable mais si cela est trop complexe, nous mettons en place les outils adéquats (FaceTime, Hangout, Watsapp, Skype).

Pour ce qui concerne les séances de médiation familiale, nous réfléchissons ensemble à l’option la plus favorable pour chacun.

J’ai une mobilité réduite. Puis-je venir au cabinet ?

Le cabinet se situe au rez-de-chaussée d’un bâtiment affecté à différents professionnels. Il bénéficie d’un accès handicapé extérieur tout à fait conforme aux règles d’accessibilité.

J’ai déposé une requête au JAF (Juge aux Affaires Familiales), dois-je obligatoirement faire une médiation familiale ?

Depuis le 1er avril 2015*, chaque personne saisissant un JAF doit pouvoir justifier d’une tentative de résolution amiable du conflit.

Le justiciable est ainsi incité à s’informer et à tenter de résoudre le conflit qui l’oppose à une personne de sa sphère familiale sans avoir nécessairement besoin d’évoluer dans l’espace judiciaire, sauf en cas de divorce. A défaut de démarche volontaire préalable, le magistrat pourra ordonner cette mesure à l’audience, ce qui retarderait d’autant plus la prise de décision.

Depuis le mois de septembre 2017**, dès lors que vous souhaitez déposer une requête au TGI d’Évry, en vue de la modification d’une précédente décision d’un juge aux affaires familiales ou d’une disposition rédigée dans un protocole d’accords parental (convention) précédemment homologué par un juge, vous aurez l’obligation d’effectuer avant le dépôt une tentative de médiation familiale préalable.

Quelques cas de dispenses sont cependant prévus (par exemple, éloignement géographique, parent détenu, maladie…) et resteront à l’appréciation du juge.

Sans cette démarche de votre part, le dépôt de requête ne sera pas possible. Le juge pourra déclarer votre demande irrecevable.

*Décret n°2015-282 du 11 mars 2015, paru au JO du 14 mars 2015

**Article 7 de la loi du 18 novembre 2016 de modernisation de la justice au XXIe siècle

La médiation familiale peut-elle être demandée par un enfant ?

L’espace de médiation familiale est plus spécifiquement dédié aux parents et aux membres de la famille ayant une capacité d’élaboration ainsi qu’une possibilité d’agir de manière décisionnelle pour l’avenir. Les enfants ne participent pas au processus de médiation familiale mais peuvent tout à fait être conviés en fin de médiation lorsque les parents souhaitent exprimer le résultat de leurs échanges et réflexions.

Je ne m’en sors pas avec mon jeune (ado ou jeune majeur) encore à domicile. Pouvez-vous m’aider ?

Nos compétences en matière familiales, validées par un diplôme d’État conséquent, nous permettent de vous accompagner dans cette situation. Une Médiation familiale ne sera pas toujours la solution à mettre en place à court terme mais un accompagnement à la parentalité vous soutiendra dans la recherche et la mise ne place d’actions pratiques.  

Je suis étudiant, combien me coutera la Médiation familiale ?

Un tarif est spécialement prévu pour toute personne ne pouvant justifier d’un minimum de revenus. Nous souhaitons que la Médiation familiale soit rendue accessible à un plus grand nombre. 

Existe-t-il des aides financières pour bénéficier de la médiation familiale ?

Nous conseillons toujours de vous tourner vers votre police d’assurance (habitation), votre protection juridique carte bancaire et dans certains cas, votre employeur car il peut exister des aides aux modes alternatifs amiables de résolution des différends.

Combien de temps dure l’entretien préalable à la une séance de Médiation familiale ?

L’entretien préalable (individuel ou non) dure 1 heure. Ce temps est précieux à la fois pour partager ce que vous vivez mais aussi commencer à imaginer les perspectives pour votre vie familiale.

Quel est le délai pour commencer une Médiation familiale ?

Le cabinet offre des plages horaires larges et une expertise portée par plusieurs médiatrices familiales disponibles. Nous vous recevrons dans la semaine de votre appel voire de la semaine suivante. Bien évidemment, votre disponibilité et les éventuelles périodes de vacances des uns et des autres influeront sur votre attente.

J’ai des horaires de travail atypiques, irréguliers, est-ce possible d’entrer en médiation familiale ?

Quelques soient vos contraintes, le cabinet a la capacité de vous recevoir de manière très flexible à des horaires qui vous conviendront très certainement. L’amplitude horaire proposée du lundi au samedi (hors mercredi) permet de vous accueillir au mieux.

Je ne veux pas me retrouver à chercher 20 minutes une place de stationnement.

Le cabinet est situé face à deux espaces de parking et répondra à cette attente très aisément. De plus, le stationnement y est gratuit.

Comment faire venir l’autre personne en Médiation familiale ?

Lors de votre entretien individuel préalable, nous réfléchirons ensemble à la meilleure façon d’inviter l’autre personne à rejoindre cet espace.

Chacun étant libre d’entrer et de sortir du processus de médiation (hors certains cadres judiciaires), nous vous proposerons différentes options dans lesquelles chacun pourra être rendu participant. Notre savoir-faire contribue à l’avancement de la Médiation familiale dans plus de 90% des cas.

Votre cabinet offre-t-il un espace vraiment confidentiel ?

Toutes les professionnelles du cabinet sont attachées à leur indépendance et à la confidentialité des échanges. Nous ne communiquons absolument pas vos coordonnées à qui que ce soit. Le cabinet n’est pas subventionné et n’a donc aucune contrainte de ce type.

Si vous souhaitez prendre rendez-vous, votre nom et prénom ainsi que votre numéro de téléphone nous seront nécessaires pour la gestion de l’agenda mais en dehors de cela, vous serez accueillis avec ce que vous jugerez bon de communiquer. Le contenu vous appartient.

Je ne me sens pas de parler de la médiation familiale à l’autre personne, comment faire ?

Nous conseillons toujours aux personnes d’en parler en amont à la personne avec qui elles sont en conflit. Cependant, il n’est pas toujours facile de le faire et bien souvent, les personnes ont besoin d’avoir un entretien individuel préparatoire aux futurs échanges.

S’il vous est difficile d’en parler voire d’inviter l’autre personne, la médiatrice familiale vous informera, lors de votre entretien, de la manière dont elle peut procéder. Ceci pourra prendre la forme d’une invitation.

J’ai un handicap (ou une maladie) qui ne me permet pas de me déplacer. Une Médiation familiale est-elle possible ?

Malgré notre souhait de garder au maximum un espace de neutralité pour les personnes, nous acceptons de nous déplacer à domicile ou en lieu de soins lorsque la situation ne permet absolument pas à une des personnes de se déplacer. Nous avons le désir que vous puissiez vous retrouver et définir les modalités de votre relation familiale.

Combien de temps dure une séance de Médiation familiale ?

Chaque séance dure 90 mn soit 1h30. Cette durée est parfaite pour la réflexion sans être ni trop longue, ni trop courte.

Je ne sais pas si la Médiation familiale est adaptée à mon cas ?

Lors de la prise de rendez-vous, vous serez accueillis par une de nos professionnelles. Ce bref échange nous permet de définir si la situation relève d’une de nos compétences et si non, vous proposez une réorientation plus adaptée.

L’entretien préalable est aussi l’occasion pour vous de choisir d’entrer ou non en médiation.

Je n’ai jamais de chéquier avec moi, puis-je payer d’une autre façon ?

Afin de répondre aux fonctionnements de tous, nous acceptons aussi d’autres moyens de paiement tels que les espèces, la carte bancaire et le virement bancaire. Ce dernier est réservé pour les personnes bénéficiant d’entretien à distance

Contact

Pour nous poser une question ou prendre rendez vous, merci de nous laisser vos coordonnées ci-dessous.

Nous vous répondrons dans un delai de 24h.

Accueil 18

6 + 10 =

6 bis, rue du Général Leclerc, 91710 Vert le Petit

+33 (0) 6 37 65 67 54

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!