Série JAF et médiation épisode 18

Série JAF et médiation Épisode 18 : Le coût. « Combien la médiation familiale va-t-elle me coûter ? Est-ce que ça va durer longtemps ? Combien de séances d’après-vous ? C’est un forfait, à l’heure, à la séance, au déclaratif de revenus ou pas ? Voulez-vous voir ma fiche de paye ou ma déclaration de revenus ? Je…

Publié par: Armelle

Le 7 Mai, 2021

Publié par: Armelle

Le 7 Mai, 2021

Série JAF et médiation Épisode 18 : Le coût.

« Combien la médiation familiale va-t-elle me coûter ? Est-ce que ça va durer longtemps ? Combien de séances d’après-vous ? C’est un forfait, à l’heure, à la séance, au déclaratif de revenus ou pas ? Voulez-vous voir ma fiche de paye ou ma déclaration de revenus ? Je suis prêt à payer n’importe quel prix du moment qu’on s’en sort ! Et si jamais, l’autre ne vient pas, j’aurai perdu de l’argent pour rien du tout, non ? S’il le faut, je paierai pour l’autre, je ne veux surtout pas que ce soit un frein Je prends en charge pour mon fils, il est étudiant et n’a pas les moyens… »

Toutes ces phrases glanées au fil des rencontres indiquent combien la question du coût s’invite à un moment ou à un autre dans l’espace professionnel. C’est normal. C’est tout à fait normal. À tel point, qu’un Juge aux Affaires Familiales* (JAF), Monsieur Juston, pose un argument en faveur de la médiation familiale autour de cette question de dépense et d’argent. À découvrir :

Argument n° 18

Le coût ? Vous craignez que cela vous occasionne une dépense supplémentaire. Le coût de la médiation est adapté à vos revenus ; il est raisonnable. Une médiation familiale revient moins cher qu’une enquête sociale qui ne réglera pas votre problème de relation. En plus, si vous n’êtes pas satisfaits du jugement vous ferez appel, l’un ou l’autre. Vous dépenserez beaucoup d’argent et d’énergie en procédures. La médiation est donc une économie, sur le long terme ; surtout en termes de bien-être retrouvé. Ce qui sortira de la médiation c’est un apaisement pour tous. Vous irez mieux, et votre enfant en sera le premier bénéficiaire.

 

En tant que médiatrice familiale, je retiens 2 points de cet argument. D’autres réflexions peuvent germer mais j’ai à cœur d’écrire des post courts. Le temps, c’est de l’argent J

1/ Vous craignez….

Que peut-on craindre d’une dépense ? En dehors de l’insécurité matérielle dans laquelle des personnes peuvent réellement se trouver, on peut craindre de dépenser ‘pour rien’, de ne pas voir le résultat de son investissement, de payer un professionnel incompétent, de perdre son combat, de payer pour de l’immatériel, de ne pas trouver bénéfice personnel, de ne pas oser dire que le budget du moment est étriqué etc…

La crainte de ‘ne pas en avoir pour son argent’ peut limiter la démarche alors même que c’est vous, famille, que vous investissez. Déplacement, temps, présence, émotions, réflexions, élaborations sont bien plus couteux.

Enfin, l’argent est bien souvent sacralisé et peut prendre la place d’un mauvais maître au lieu d’être le bon serviteur que l’on doit attendre de lui…

 

2/ Vous dépenserez beaucoup d’argent et d’énergie en procédures

Quelques soient les moyens utilisés, dès l’instant où un conflit est activé, il coûtera possiblement : stress, fatigue, tristesse, colère, déception, humeurs maussades, problématiques au travail, pertes de liens affectifs ou d’amitiés, dévalorisation, souffrance de l’enfant, conflit de loyauté, déséquilibre familial… Mais ce JAF parle aussi du coût des interventions extérieures : enquêtes sociales, expertises médico -psychologiques, frais de procédures, dépenses auprès d’avocats, frais de dossiers à constituer, rendez-vous chez le ou les psychologues pour adultes ou enfants… À réfléchir.

Finalement, quel que soient les modalités de l’espace de médiation familiale dans lequel vous entrerez, soyez encouragé(e), l’économie sur le long terme est très nette dans la résolution du conflit : apaisement, image de soi, reconnaissance et bien-être pour vous et votre enfant et bien d’autres constats encore.

 

* Avec l’aimable autorisation de Monsieur Marc Juston, ancien Juge aux Affaires Familiales au Tribunal judiciaire de Tarascon https://marc-juston-mediateur.com

Découvrir plus d’articles

Catégories

Archives

Suivez nous

    Armelle

    Médiatrice Professionnelle Titulaire du Diplôme d’État de Médiateur Familial, assermentée par la Cour d’Appel de Paris, j’exerce en cabinet, au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de Quincy sous Sénart, en PAD (Point d’Accès au Droit) au Tribunal judiciaire d’Évry et en association dans l’Essonne.
    Voir tous les articles de: Armelle
    Médiatrice Professionnelle Titulaire du Diplôme d’État de Médiateur Familial, assermentée par la Cour d’Appel de Paris, j’exerce en cabinet, au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de Quincy sous Sénart, en PAD (Point d’Accès au Droit) au Tribunal judiciaire d’Évry et en association dans l’Essonne.

    Articles liés

    Prise en charge médiation familiale

    Comment puis-je être aidé financièrement pour ma Médiation familiale. Votre assureur ou votre mutuelle ont peut être quelque chose en réserve pour vous dans votre contrat de protection juridique? N’hésitez pas à les contacter ou à relire le ou les contrats que vous avez souscrit!

    Un samedi en médiation

    Reconnaissez-vous une empreinte digitale? Certainement! Cette image nous montre les crêtes et plis papillaires propres à l'un de nous. Les empreintes digitales sont uniques à chaque individu et chaque doigt a son empreinte propre. La probabilité que deux personnes...

    Un vendredi en médiation

    Vous posez la question à votre collègue "Comment tu vas aujourd’hui ?" Réponse du lundi : ça va comme un lundi… 😞 Réponse du vendredi : ça va super, c’est vendredi… 😃 Vous connaissez fort certainement ce type de réponse n’est-ce pas ? Pour certains d’entre-nous,...

    Un jeudi en médiation

    Avez-vous connu le jeudi comme jour de repos pour les enfants ? En 1972, le jour d'interruption des classes au cours de la semaine scolaire est passé du jeudi au mercredi. Un peu d'histoire ne fait pas de mal même si ça n'a aucun rapport avec la médiation familiale....

    Un mercredi en médiation

    Mercredi, jour des enfants dit-on... Les médiations familiales pourraient s'y faire plus rares car les écoles sont fermées et les parents ont alors moins de liberté pour prendre rendez-vous. Ce n'est pas toujours le cas. Les centres de loisirs et autres solutions sont...

    Un mardi en médiation

    Lorsque l'ordinateur s'éclaire le matin, les courriels postés parfois tard dans la nuit apparaissent dans la boite du cabinet. La nuit a été difficile pour certains comme Annie qui cherche une issue à sa situation. 28 ans de mariage, 3 enfants, 2 petits-enfants font...

    Un lundi en médiation

    Du lundi au samedi, le cabinet est ouvert afin d'accueillir les personnes, les couples, les familles en difficultés relationnelles. Je vous propose une nouvelle série de 6 épisodes relatant 6 histoires différentes qui pourraient vous étonner, vous surprendre et...

    Je suis invisible

    Lorsque enfant, vous jouiez à cache-cache, vous pensiez être invisible alors même que le bout de vos pieds dépassait de dessous le lit ou de la tenture drapant les bords de fenêtre. Les parents jouent le jeu en cherchant activement la petite personne qui crie à...

    Cabinet ouvert en août

    Vous trouvez porte close dans nombre d'endroits durant le mois d'août. Et pourtant... Votre situation ne s'arrange pas : La dernière dispute date d'hier. Mon couple 'bat de l'aile'. Les échanges avec ma compagne sont de plus en plus rares. Les enfants sont chez leur...

    Comment puis-je vous aider?

    Comment puis-je vous aider? Cette phrase, nous l'avons entendu un certain nombre de fois et parfois, avouons-le, elle nous passe au 'dessus de la tête'. À l'inverse, j'aime que l'on me la pose lorsque l'article ou la prestation souhaitée n'est pas suffisamment visible...
    Médiation Familiale en Essonne