Série JAF et médiation épisode 11

Série JAF et médiation Épisode 11: Équipe gagnante. Série, épisode, médiation, affaires familiales… Des mots clefs qui peuvent évoquer et faire apparaître des souvenirs, des pensées, des impressions, des plaisirs, des déplaisirs. En tout état de cause, il s’agit ici de rendre visible le bien-fondé de la médiation familiale, avec persévérance, semaine après…

Publié par: Armelle

Le 15 Mar, 2021

Publié par: Armelle

Le 15 Mar, 2021

Série JAF et médiation Épisode 11: Équipe gagnante.

Série, épisode, médiation, affaires familiales… Des mots clefs qui peuvent évoquer et faire apparaître des souvenirs, des pensées, des impressions, des plaisirs, des déplaisirs. En tout état de cause, il s’agit ici de rendre visible le bien-fondé de la médiation familiale, avec persévérance, semaine après semaine. Aujourd’hui, 11ème semaine, 11ème argument rédigé par un Juge aux Affaires Familiales (JAF)* que je développe ici, en tant que médiatrice familiale.

Argument n° 11

Vous devez rester parents, non plus comme un couple, mais comme une équipe qui joue gagnante dans le même camp : celui de l’enfant.

Nommer les parents ‘’équipe’, gagnante de surcroit, est une formule intéressante.

Dans le modèle de l’entreprise, on parle de bâtir, qualifier, renforcer, une équipe gagnante plutôt à des fins économiques. En effet, l’objectif principal est de fructifier. Pour qu’une équipe soit gagnante, de nombreux sites proposent des clefs. Je tente alors de considérer, de manière synthétique, 5 clefs dans une tout autre perspective, celle de la sphère parentale.

1/ L’objectif commun doit être clair pour chacun.

L’objectif, spontanément énoncé en médiation par des parents séparés, est souvent : « Je veux le bien-être de mon enfant ! ». De quelle façon, cet objectif va-t-il être décliné et comment le rendre clair pour l’équipe parentale gagnante ? Le médiateur familial va permettre aux personnes de décliner leurs propres attentes et de les clarifier, dans le respect des places parentales : « Que mon/notre enfant vive au mieux cette nouvelle situation de famille avec ta compagne – Je veux préserver avec toi, son bien-être malgré la distance de nos domiciles – Organisons l’agenda pour que notre enfant soit serein entre école, vies de famille, activités, copains… –  Je souhaite parler de la préservation de notre image auprès de nos enfants etc… ».

2/ Un minimum de valeurs communes est à considérer.

Lorsque des personnes cherchent à faire ‘famille’, des valeurs communes ont pu émerger à un moment donné. Au-delà de l’histoire du couple conjugal, ces valeurs sont à retrouver ou à découvrir : respect, loyauté, honnêteté, écoute, solidarité, soutien… Les sujets pratiques s’égrènent alors dans l’espace de médiation familiale : les valeurs éducatives – l’heure du coucher – le soutien autour des devoirs – le respect de la confession religieuse – la prise en charge des coûts – les paroles prononcées sur l’autre parent à (ou devant) l’enfant etc…

3/ Une communication efficace contribue à faire gagner l’équipe.

Communiquer dans l’entente ou la mésentente est un pas d’ajustement dans l’acceptation de l’autre même si l’erreur, la maladresse peuvent ponctuer le vécu de l’équipe.  Faire un point régulier en face à face (oui, c’est possible même en période pandémique J), faire circuler l’information pour ne pas exclure ‘un membre de l’équipe’, permettent à l’enfant de ne pas être objet de discorde mais sujet de lien. J’ajoute un petit supplément à ce point 3 : régler les difficultés de l’équipe en interne… Exit, l’enfant pris à témoin !

4/ Une confiance mutuelle dans la délégation et le partenariat.

Déléguer et faire confiance dans une volonté de partenariat ne sont pas évidents lorsque l’équipe est secouée et en difficulté. Pourtant, dans le camp de l’enfant, il vaut certainement mieux veiller aux apports de chacun dans la différence et la complémentarité. Petit ajout : Les membres d’une équipe gagnante auraient tout intérêt à accepter l’entraide…

5/ L’expression de la reconnaissance, encore et encore.

Serait-ce utopique ? Comment célébrer les réalisations de l’équipe devant cet enfant qui grandit jour après jour, corps et psychisme ? Une équipe gagnante aurait tout intérêt à s’arrêter de temps en temps pour apprécier la personne qu’ils ont mise au monde ou accueillie par adoption. Une équipe gagnante pourrait avoir à cœur de partager les bonnes nouvelles et le regard d’émerveillement voire de fierté devant celui ou celle qui les met encore en relation. L’équipe parentale peut ‘jouer gagnant’ dans le camp de leur enfant notamment par l’exercice commun et ajusté de l’autorité parentale leur conférant droits et devoirs.

Cependant, en cas de tensions et de difficultés sur ‘le terrain’, la médiation familiale est l’espace adéquat qui permet d’être accompagnés dans la redéfinition des règles du jeu les plus adéquates. En effet, les parents choisissent, ensemble, les sujets qu’ils souhaitent travailler dans la confidentialité, soutenus par la compétence du médiateur familial neutre et impartial.

Et pour clôturer votre lecture, je partage cette citation d’Henri Ford, industriel américain :

« Se réunir est un début ; rester ensemble est un progrès ; travailler ensemble est la réussite ».

 

* Avec l’aimable autorisation de Monsieur Marc Juston, ancien Juge aux Affaires Familiales au Tribunal judiciaire de Tarascon https://marc-juston-mediateur.com

 

Découvrir plus d’articles

Catégories

Archives

Suivez nous

    Armelle

    Médiatrice Professionnelle Titulaire du Diplôme d’État de Médiateur Familial, assermentée par la Cour d’Appel de Paris, j’exerce en cabinet, au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de Quincy sous Sénart, en PAD (Point d’Accès au Droit) au Tribunal judiciaire d’Évry et en association dans l’Essonne.
    Voir tous les articles de: Armelle
    Médiatrice Professionnelle Titulaire du Diplôme d’État de Médiateur Familial, assermentée par la Cour d’Appel de Paris, j’exerce en cabinet, au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de Quincy sous Sénart, en PAD (Point d’Accès au Droit) au Tribunal judiciaire d’Évry et en association dans l’Essonne.

    0 commentaires

    Soumettre un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Articles liés

    La co-parentalité

    Qu’est-ce que la co-parentalité ? De quoi s’agit-il ? De quoi parle-t-on ?  Ce terme est né aux États-Unis pour définir la parentalité partagée des couples divorcés, suite au constat des difficultés rencontrées pour faire perdurer l’équipe parentale au-delà de la...

    Culpabilité et médiation

    Une rupture amoureuse, rupture conjugale ou rupture familiale indiquent qu’un lien est cassé, rompu sous l’effet d’une tension ou d’un choc. Combien de fois n’ai-je entendu de manière claire ou à peine audible, le sentiment de culpabilité qu’une personne ressentait...

    Clef de confiance en soi

    Dans le mot confiance, on parle d’une relation de pers. à pers, d’une relation de soi à soi reposant sur une certaine connaissance de soi, d’une relation au monde, aux choses. Ainsi, on parlera toujours de confiance par rapport à quelqu’un ou quelque chose qui signifie: Avoir confiance, s’abandonner, se livrer à une certaine part d’inconnu.

    Ainsi, avoir confiance en soi c’est avant tout se connaître, c’est croire en son potentiel et en ses capacités. La confiance en soi ou non confiance va déterminer nos attitudes, nos actions, nos habitudes et très certainement nos relations.

    Médiation familiale pour tous

    Si la médiation familiale a été longtemps utilisée à des fins de 'régulation' post séparation, il s'est avéré qu'elle a judicieusement pris sa place au sein des familles quel que soit le contexte. Il est vrai qu'en cas de séparation, les couples sont orientés vers un...

    Semaine de la médiation 2022

    4ème Semaine internationale de la médiation du 8 au 15 octobre 2022 avec des offres locales dans le département de l'Essonne. Expo, conférence, présentation de la médiation familiale au sein de vos institutions et matinée "Portes ouvertes au cabinet" le mardi 11...

    Prise en charge médiation familiale

    Comment puis-je être aidé financièrement pour ma Médiation familiale. Votre assureur ou votre mutuelle ont peut être quelque chose en réserve pour vous dans votre contrat de protection juridique? N’hésitez pas à les contacter ou à relire le ou les contrats que vous avez souscrit!

    Un samedi en médiation

    Reconnaissez-vous une empreinte digitale? Certainement! Cette image nous montre les crêtes et plis papillaires propres à l'un de nous. Les empreintes digitales sont uniques à chaque individu et chaque doigt a son empreinte propre. La probabilité que deux personnes...

    Un vendredi en médiation

    Vous posez la question à votre collègue "Comment tu vas aujourd’hui ?" Réponse du lundi : ça va comme un lundi… ? Réponse du vendredi : ça va super, c’est vendredi… ? Vous connaissez fort certainement ce type de réponse n’est-ce pas ? Pour certains d’entre-nous,...

    Un jeudi en médiation

    Avez-vous connu le jeudi comme jour de repos pour les enfants ? En 1972, le jour d'interruption des classes au cours de la semaine scolaire est passé du jeudi au mercredi. Un peu d'histoire ne fait pas de mal même si ça n'a aucun rapport avec la médiation familiale....

    Un mercredi en médiation

    Mercredi, jour des enfants dit-on... Les médiations familiales pourraient s'y faire plus rares car les écoles sont fermées et les parents ont alors moins de liberté pour prendre rendez-vous. Ce n'est pas toujours le cas. Les centres de loisirs et autres solutions sont...
    Médiation Familiale en Essonne