Série JAF et médiation épisode 2

Série JAF et médiation Épisode 2: S’expliquer sur le passé. Pour démarrer l’année 2021, découvrez chaque semaine, un argument exposé par un Juge aux Affaires Familiales* pour convaincre de l’intérêt de la médiation familiale. Cet épisode 2 dévoile un argument rempli de bons sens. Le médiateur familial est témoin d’un ‘avant’…

Publié par: Armelle

Le 6 Jan, 2021

Publié par: Armelle

Le 6 Jan, 2021

Série JAF et médiation Épisode 2: S’expliquer sur le passé.

Pour démarrer l’année 2021, découvrez chaque semaine, un argument exposé par un Juge aux Affaires Familiales* pour convaincre de l’intérêt de la médiation familiale.

Cet épisode 2 dévoile un argument rempli de bons sens. Le médiateur familial est témoin d’un ‘avant’ et d’un ‘après’ lorsque les personnes prennent le temps de s’expliquer sur le passé. Je vous laisse découvrir tout cela !

Argument n° 2

En médiation familiale, vous allez pouvoir mieux comprendre ce qui s’est passé entre vous, comment vous en êtes arrivés à ce point de la crise. On ne peut pas repartir sur de nouvelles bases et reconstruire l’avenir tant qu’on ne s’est pas expliqué sur le passé. Vous vous sentirez soulagé(e) et apaisé(e) d’en avoir parlé et ensuite vous serez mieux*.

Voici ce que j’ai envie d’exprimer en tant que médiatrice familiale lors de certains entretiens: “Pensez-vous pouvoir faire table rase sur le passé, sur les évènements qui ont amenés à la rupture ou à la dégradation de la relation ? Pensez-vous qu’un être humain soit aussi peu attentif à ce qui l’a blessé et soit en mesure de définir immédiatement, séance tenante, l’organisation pour l’avenir ?”

Les médiateurs familiaux du cabinet ‘Médiation familiale en Essonne’ reçoivent des personnes en situation douloureuse dans leur couple et leur famille. Certaines personnes nous visitent et ont pour objectif de régler ce qui concerne les enfants: Résidence, droits de visite, contribution financière, choix d’école pour la rentrée prochaine (etc) et sans vouloir toujours aborder des éléments de l’histoire.

« Je ne suis pas venu pour parler avec elle des raisons de mon départ. De toute manière, elle s’en doute bien. Pas la peine d’en parler, c’est trop tard et si elle comprend pas, c’est qu’elle ne veut pas voir. Maintenant, je veux voir comment on fait pour les gamins ».

Le couple conjugal n’existe plus et seuls les enfants compteraient. Pourquoi pas me direz-vous? Tout dépend finalement de la saison dans laquelle se trouvent les personnes.

Cela dit, dans plusieurs situations, c’est potentiellement faire fi d’une histoire, d’un contexte qui retentira au moindre différend, qui ‘hurlera’ dès qu’une recomposition conjugale va commencer, dès qu’il faudra prendre une décision parentale engageante.

Certes, rencontrer un médiateur familial n’est pas rencontrer un thérapeute de couple ou de famille. Cependant, pour construire l’avenir après une période de tensions, de colères, de guerres, on pourrait imaginer de prendre un minimum de temps pour ‘déblayer ensemble certains cailloux’. Pardonnez-moi l’expression !

Mais peut-être devrais-je utiliser une métaphore plus délicate… Lorsque vous vous mettez à table, il y a de fortes probabilités que vous ayez nettoyé les restes du repas précédent n’est-ce pas ? Manger sur une table de cuisine pleine de miettes ou déchets organiques divers n’est pas des plus agréable. Ainsi, avant de remettre le couvert, vous êtes invités à nettoyer ensemble la table conjugale et familiale afin que chacun puisse de nouveau, déjeuner et diner de manière confortable. Les enfants ne s’en trouveront que mieux. Ainsi, s’expliquer sur le passé ne vous oblige pas à ouvrir tous les placards de la cuisine mais à faire un minimum de travail commun pour clarifier et ‘mettre au propre’.

Ces quelques lignes ne remettent pas en question la neutralité du médiateur familial/médiatrice familiale qui vous accueillera dans le respect de vos attentes. Bien au contraire, cela vient fortifier l’idée que la médiation familiale est un espace avec de grandes potentialités pour les personnes, les couples et les familles.

Ainsi, je vous invite à prendre rendez-vous avec un médiateur familial diplômé d’État. Ce professionnel a les compétences nécessaires pour agir dans votre situation.  

* Avec l’aimable autorisation de Monsieur Marc Juston, ancien Juge aux Affaires Familiales au Tribunal judiciaire de Tarascon https://marc-juston-mediateur.com

Découvrir plus d’articles

Catégories

Archives

Suivez nous

    Armelle

    Médiatrice Professionnelle Titulaire du Diplôme d’État de Médiateur Familial, assermentée par la Cour d’Appel de Paris, j’exerce en cabinet, au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de Quincy sous Sénart, en PAD (Point d’Accès au Droit) au Tribunal judiciaire d’Évry et en association dans l’Essonne.
    Voir tous les articles de: Armelle
    Médiatrice Professionnelle Titulaire du Diplôme d’État de Médiateur Familial, assermentée par la Cour d’Appel de Paris, j’exerce en cabinet, au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de Quincy sous Sénart, en PAD (Point d’Accès au Droit) au Tribunal judiciaire d’Évry et en association dans l’Essonne.

    0 commentaires

    Soumettre un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Articles liés

    La co-parentalité

    Qu’est-ce que la co-parentalité ? De quoi s’agit-il ? De quoi parle-t-on ?  Ce terme est né aux États-Unis pour définir la parentalité partagée des couples divorcés, suite au constat des difficultés rencontrées pour faire perdurer l’équipe parentale au-delà de la...

    Culpabilité et médiation

    Une rupture amoureuse, rupture conjugale ou rupture familiale indiquent qu’un lien est cassé, rompu sous l’effet d’une tension ou d’un choc. Combien de fois n’ai-je entendu de manière claire ou à peine audible, le sentiment de culpabilité qu’une personne ressentait...

    Clef de confiance en soi

    Dans le mot confiance, on parle d’une relation de pers. à pers, d’une relation de soi à soi reposant sur une certaine connaissance de soi, d’une relation au monde, aux choses. Ainsi, on parlera toujours de confiance par rapport à quelqu’un ou quelque chose qui signifie: Avoir confiance, s’abandonner, se livrer à une certaine part d’inconnu.

    Ainsi, avoir confiance en soi c’est avant tout se connaître, c’est croire en son potentiel et en ses capacités. La confiance en soi ou non confiance va déterminer nos attitudes, nos actions, nos habitudes et très certainement nos relations.

    Médiation familiale pour tous

    Si la médiation familiale a été longtemps utilisée à des fins de 'régulation' post séparation, il s'est avéré qu'elle a judicieusement pris sa place au sein des familles quel que soit le contexte. Il est vrai qu'en cas de séparation, les couples sont orientés vers un...

    Semaine de la médiation 2022

    4ème Semaine internationale de la médiation du 8 au 15 octobre 2022 avec des offres locales dans le département de l'Essonne. Expo, conférence, présentation de la médiation familiale au sein de vos institutions et matinée "Portes ouvertes au cabinet" le mardi 11...

    Prise en charge médiation familiale

    Comment puis-je être aidé financièrement pour ma Médiation familiale. Votre assureur ou votre mutuelle ont peut être quelque chose en réserve pour vous dans votre contrat de protection juridique? N’hésitez pas à les contacter ou à relire le ou les contrats que vous avez souscrit!

    Un samedi en médiation

    Reconnaissez-vous une empreinte digitale? Certainement! Cette image nous montre les crêtes et plis papillaires propres à l'un de nous. Les empreintes digitales sont uniques à chaque individu et chaque doigt a son empreinte propre. La probabilité que deux personnes...

    Un vendredi en médiation

    Vous posez la question à votre collègue "Comment tu vas aujourd’hui ?" Réponse du lundi : ça va comme un lundi… ? Réponse du vendredi : ça va super, c’est vendredi… ? Vous connaissez fort certainement ce type de réponse n’est-ce pas ? Pour certains d’entre-nous,...

    Un jeudi en médiation

    Avez-vous connu le jeudi comme jour de repos pour les enfants ? En 1972, le jour d'interruption des classes au cours de la semaine scolaire est passé du jeudi au mercredi. Un peu d'histoire ne fait pas de mal même si ça n'a aucun rapport avec la médiation familiale....

    Un mercredi en médiation

    Mercredi, jour des enfants dit-on... Les médiations familiales pourraient s'y faire plus rares car les écoles sont fermées et les parents ont alors moins de liberté pour prendre rendez-vous. Ce n'est pas toujours le cas. Les centres de loisirs et autres solutions sont...
    Médiation Familiale en Essonne