Une poignée d’argile

La séparation conjugale apporte son lot de souffrances, de tristesse, de déception. C’est ce que nous constatons souvent en médiation familiale. Si rare d’entendre qu’une séparation, un divorce soient réussis. Illusion de penser que régler les choses matérielles et organiser le planning des enfants suffisent à ‘tourner la page’. Certaines…

Publié par: Armelle

Le 8 Oct, 2020

Publié par: Armelle

Le 8 Oct, 2020

La séparation conjugale apporte son lot de souffrances, de tristesse, de déception. C’est ce que nous constatons souvent en médiation familiale. Si rare d’entendre qu’une séparation, un divorce soient réussis. Illusion de penser que régler les choses matérielles et organiser le planning des enfants suffisent à ‘tourner la page’.

Certaines lectures sont propices à la libération de nos pensées trop souvent ‘confinées’ dans les obligations et fonctionnements du quotidien. Elles peuvent nous libérer la tête et nous amener à un peu de poésie. Les mots expriment nos émotions, les mettent en valeur, comme si nous avions besoin d’autorisation pour penser notre bien-être ou mal-être, notre abondance de ressentis parfois paradoxaux.

Et parfois, certains écrits nous invitent à réfléchir dans ce qui peut paraitre de prime abord, plus sombre. Ainsi, je vous partage quelques lignes inspirantes d’un roman écrit en 2003* :

Le père est parti du jour au lendemain alors qu’elle a 10 ans. Son père n’est même pas mort. Il est parti sans rien dire en laissant la jeune fille et sa mère.

« Mon père a perdu son prénom aussitôt. Il est devenu le salaud. Ma mère qui avait toujours eu la grossièreté et l’insulte en horreur, régurgitait ce mot avec difficulté, comme une chose immonde, poisseuse… Le regard de ma mère m’effritait en plein vol, comme un pigeon d’argile. J’étais issue de mauvaise herbe, rejeton de chiendent. Mon hérédité n’était plus équitablement partagée. Plus que la fille de ma mère, je devenais l’enfant de cet autre, ce fumier, cet immonde salaud… Elle avait reconnu mon père en moi, dans une de mes expressions, une façon de rire, un geste. Je me reprenais aussitôt. Je ne la revendiquais plus mon origine paternelle… ».

S’il vous prend l’envie de lire ce roman, vous pourriez vous sentir plus en faveur de la femme et mère abandonnée ou du père dont la seule issue à une vie de couple désastreuse était, pour lui, la fuite.

L’enfant est pourtant au centre. Au centre du roman, au centre de l’histoire.

Cette fillette subira de plein fouet sa double filiation jusqu’à s’effriter. La sculpture et la peinture seront ses exutoires dans lesquels, elle se façonnera une identité d’adulte libératoire.

Nous lisons à la page 101 : « Apprendre par cœur un dictionnaire ne fait pas devenir auteur observer un calendrier ne nous fait pas maître du temps, pianoter sur une calculatrice n’a jamais fait de nous un mathématicien hors pair ».

Se poser dans un espace de médiation familiale permet d’aller au delà même si les réalités pratiques sont à traiter. Il permet de modeler quelque chose de nouveau avec l’argile que vous y déposerez. Être plus juste dans son expression, donner à voir à l’Autre notre émotion, notre espérance, notre beauté intérieure et offrir à l’Autre son écoute, son accueil et son acceptation permettent un apaisement bien plus profond.

Que vous soyez potier, sculpteur, peintre ou d’un tout autre univers, nous serons ravies de vous lire, vous entendre et/ou de vous recevoir au cabinet.

*Une poignée d’argile de Marie-Sabine Roger. Éditions Thierry Magnier pages 44.47.48

Découvrir plus d’articles

Catégories

Archives

Suivez nous

    Armelle

    Médiatrice Professionnelle Titulaire du Diplôme d’État de Médiateur Familial, assermentée par la Cour d’Appel de Paris, j’exerce en cabinet, au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de Quincy sous Sénart, en PAD (Point d’Accès au Droit) au Tribunal judiciaire d’Évry et en association dans l’Essonne.
    Voir tous les articles de: Armelle
    Médiatrice Professionnelle Titulaire du Diplôme d’État de Médiateur Familial, assermentée par la Cour d’Appel de Paris, j’exerce en cabinet, au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de Quincy sous Sénart, en PAD (Point d’Accès au Droit) au Tribunal judiciaire d’Évry et en association dans l’Essonne.

    0 commentaires

    Soumettre un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Articles liés

    Prise en charge médiation familiale

    Comment puis-je être aidé financièrement pour ma Médiation familiale. Votre assureur ou votre mutuelle ont peut être quelque chose en réserve pour vous dans votre contrat de protection juridique? N’hésitez pas à les contacter ou à relire le ou les contrats que vous avez souscrit!

    Un samedi en médiation

    Reconnaissez-vous une empreinte digitale? Certainement! Cette image nous montre les crêtes et plis papillaires propres à l'un de nous. Les empreintes digitales sont uniques à chaque individu et chaque doigt a son empreinte propre. La probabilité que deux personnes...

    Un vendredi en médiation

    Vous posez la question à votre collègue "Comment tu vas aujourd’hui ?" Réponse du lundi : ça va comme un lundi… 😞 Réponse du vendredi : ça va super, c’est vendredi… 😃 Vous connaissez fort certainement ce type de réponse n’est-ce pas ? Pour certains d’entre-nous,...

    Un jeudi en médiation

    Avez-vous connu le jeudi comme jour de repos pour les enfants ? En 1972, le jour d'interruption des classes au cours de la semaine scolaire est passé du jeudi au mercredi. Un peu d'histoire ne fait pas de mal même si ça n'a aucun rapport avec la médiation familiale....

    Un mercredi en médiation

    Mercredi, jour des enfants dit-on... Les médiations familiales pourraient s'y faire plus rares car les écoles sont fermées et les parents ont alors moins de liberté pour prendre rendez-vous. Ce n'est pas toujours le cas. Les centres de loisirs et autres solutions sont...

    Un mardi en médiation

    Lorsque l'ordinateur s'éclaire le matin, les courriels postés parfois tard dans la nuit apparaissent dans la boite du cabinet. La nuit a été difficile pour certains comme Annie qui cherche une issue à sa situation. 28 ans de mariage, 3 enfants, 2 petits-enfants font...

    Un lundi en médiation

    Du lundi au samedi, le cabinet est ouvert afin d'accueillir les personnes, les couples, les familles en difficultés relationnelles. Je vous propose une nouvelle série de 6 épisodes relatant 6 histoires différentes qui pourraient vous étonner, vous surprendre et...

    Je suis invisible

    Lorsque enfant, vous jouiez à cache-cache, vous pensiez être invisible alors même que le bout de vos pieds dépassait de dessous le lit ou de la tenture drapant les bords de fenêtre. Les parents jouent le jeu en cherchant activement la petite personne qui crie à...

    Cabinet ouvert en août

    Vous trouvez porte close dans nombre d'endroits durant le mois d'août. Et pourtant... Votre situation ne s'arrange pas : La dernière dispute date d'hier. Mon couple 'bat de l'aile'. Les échanges avec ma compagne sont de plus en plus rares. Les enfants sont chez leur...

    Comment puis-je vous aider?

    Comment puis-je vous aider? Cette phrase, nous l'avons entendu un certain nombre de fois et parfois, avouons-le, elle nous passe au 'dessus de la tête'. À l'inverse, j'aime que l'on me la pose lorsque l'article ou la prestation souhaitée n'est pas suffisamment visible...
    Médiation Familiale en Essonne