Médiation familiale et Nouvelle année

Qu'en est-il de cette période de fêtes que nous sommes en train de vivre les uns et les autres ? Les 25 et 31 décembre sont loin d’être des dates neutres. Elles sont attachées à tout un ensemble de notions cultuelles, culturelles et festives. Chacune de ces journées activent pour beaucoup…

Publié par: Armelle

Le 31 Déc, 2016

Publié par: Armelle

Le 31 Déc, 2016

Qu’en est-il de cette période de fêtes que nous sommes en train de vivre les uns et les autres ? Les 25 et 31 décembre sont loin d’être des dates neutres. Elles sont attachées à tout un ensemble de notions cultuelles, culturelles et festives. Chacune de ces journées activent pour beaucoup des représentations, des préparations, des questionnements et n’oublions pas des émotions et des souvenirs.

De fait, à l’apparition des premiers jours de décembre ou parfois avant, certains iront à la rencontre d’un Médiateur familial :

« J’ai besoin de savoir qui aura les enfants entre le soir de réveillon et le jour de Noël, comment faire avec mon ex ? »

« Je souhaite voir mes petits-enfants à Noël, vous pouvez m’aider ? »

« Sur le jugement, il est marqué que nous avons à répartir chaque période de vacances en deux, mais avec nos familles recomposées, comment fait-on à Noël ? »

« C’est urgent, j’ai besoin de savoir si je peux les prendre à Noël car nous récupérons l’ado de ma nouvelle compagne et je veux que tout le monde soit là dimanche 25 ? ».

Lors de cette période, le parental et le grand-parental sont très souvent ‘stimulés’. L’organisation peut en faciliter la traversée.

Mais si tout était contenu dans le mot ‘organisation’, on le saurait !

L’espace de Médiation familiale peut permettre aux parents et/ou grands-parents de se questionner ensemble et de définir les contours de leurs relations et de leurs liens. Le Médiateur familial accompagne chacune des personnes dans la parole et l’échange constructif pour trouver un sens commun afin d’aborder, entre autres, des périodes comme celles-ci.

Cependant, tout n’est pas affaire de parental. Cette période peut activer ou réactiver la réflexion sur le couple conjugal :

« Revivre une année de plus comme celle-ci… En ai-je envie ? »

« Je ne supporte plus sa famille qui, à chaque Noël, me balance le fait que je ne veuille pas d’enfant »

« Comment lui dire que je ne vois plus d’avenir pour notre couple ? »

En effet, la nouvelle année serait comme un nouveau départ, l’expression d’un renouveau et surtout d’un positionnement officiel. Les vœux du 31 décembre sont d’ailleurs très révélateurs de cette période chargée de désirs et de résolutions pour soi et pour les autres :

« C’est promis demain, j’arrête de fumer ! » ou « Bonne année, bonne santé !».

Chacun y va de ses petites phrases clés plus ou moins novatrices et/ou rafraîchies.Voilà une année toute neuve, prête à se remplir de nouvelles perspectives où tout semble dorénavant possible. Il s’agit de ne pas s’engager sur les mêmes chemins ou dans les mêmes fonctionnements.

Janvier, le téléphone sonne. Le Médiateur familial décroche et pose sur son agenda le nom de ou des personnes qui souhaite(ent) s’informer sur la Médiation familiale ou d’emblée la ‘saisir’ comme le moyen de se poser, réfléchir à un avenir pas nécessairement tracé et si clair.

Tenter alors d’énoncer et définir cet avenir entre conjoints, compagnon/compagne, devant un tiers neutre et impartial est une démarche riche de sens et de sagesse.

La Médiation familiale est à votre service dans sa pleine confidentialité.

 AT-Prov. 24.14

Connais la sagesse pour le bien de ton âme ; Si tu la trouves, il y a un avenir et ton espérance ne pourra pas être brisée.

Découvrir plus d’articles

Catégories

Archives

Suivez nous

    Armelle

    Médiatrice Professionnelle Titulaire du Diplôme d’État de Médiateur Familial, assermentée par la Cour d’Appel de Paris, j’exerce en cabinet, au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de Quincy sous Sénart, en PAD (Point d’Accès au Droit) au Tribunal judiciaire d’Évry et en association dans l’Essonne.
    Voir tous les articles de: Armelle

    Armelle

    Médiatrice Professionnelle Titulaire du Diplôme d’État de Médiateur Familial, assermentée par la Cour d’Appel de Paris, j’exerce en cabinet, au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de Quincy sous Sénart, en PAD (Point d’Accès au Droit) au Tribunal judiciaire d’Évry et en association dans l’Essonne.

    0 commentaires

    Soumettre un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Articles liés

    Clins d’oeil du couple

    Si le clin d'œil est bien une expression faciale non verbale, il n'a pas toujours la même signification selon le moment, les personnes voire le pays où il est pratiqué. Ainsi, sur d'autres continents, il peut être insultant ou donneur d'ordre. En France, reprenez-moi...

    Semaine de la médiation

    "Semaine de la médiation" dans l'Essonne  PORTES OUVERTES 2021   Lundi 11 octobre 14h00 - 17h30 et Samedi 16 octobre 9h30 - 12h30   Venez à la rencontre de médiateurs familiaux diplômés d'État qui prendront le temps de : Vous accueillir Présenter les...

    La critique dans le conflit

    Critiquer, est-ce construire, déconstruire ou démolir ? « Vous savez, madame la médiatrice, je ne veux pas vous dire tout ce que j’ai compris de cette personne, vous jugerez vous-même. Et puis, je ne suis pas là pour parler d’elle et la critiquer. Mais, attention, il...

    Chewing-gum et médiation

    En lisant plusieurs article sur les impacts de la pandémie et les nouveaux comportements des consommateurs, l'un d'entre-eux a capté toute mon attention: la baisse conséquente des ventes de chewing-gum*! J'aurai pu écrire sur la dégradation de nombreuses relations...

    Avez-vous un objectif précis ?

    «J’ai envie de voir mes enfants plus souvent » « J’ai besoin de préparer un contexte favorable pour accueillir mes enfants à la maison » « Je souhaite traiter de la qualité de notre communication avec mon ex » « J’ai à cœur de trouver une solution pour la maison après...

    QR code et médiation

    Dernière nouveauté du cabinet « Médiation familiale en Essonne », un QR code pour accéder rapidement à l'information dont vous avez besoin! Nous vous invitons à le découvrir dès à présent en flashant le pictogramme ci-dessous avec votre smartphone ou votre tablette....

    Inscription scolaire et parent séparé

    L’article 372-2 du Code civil qui traite de l’exercice de l’autorité parentale, permet à chacun des parents d’agir seuls dans les actes usuels relatifs à l’enfant, l’autre parent étant présumé d’accord. Ce qui permet de ne pas requérir systématiquement l’avis de chacun des deux parents dans le suivi détaillé et quotidien de la scolarité de l’enfant.Ce consentement présumé de l’autre parent tombe bien évidement dès lors que celui-ci manifeste explicitement un avis contraire.Aller au-delà de ce désaccord et agir seul ouvre encore un peu plus la potentielle fracture entre les parents et l’inconfort voire la tristesse de l’enfant.

    Se disputer

    Sortir de ces positions de persécuteur, victime ou sauveur* Découvrons ensemble la situation de Julien et de Sylvia: "Julien arrive dans l’espace de médiation familiale. Il parait tendu et ne manque pas de se repositionner plusieurs fois dans le creux du...

    On se sépare

    "C’est douloureux, c’est difficile, ça nous bouleverse. On aurait aimé ne pas se séparer, on aurait voulu continuer à s’aimer et rester unis. Malgré tout, nous avons décidé de nous séparer mais nous ne souhaitons pas nous faire la guerre".   Comment faire pour...

    Le déménagement d’un parent séparé

    Tribune écrite dans le journal de Bouray-sur-Juine (En Essonne): Préparer et organiser les changements. le thème est fort judicieux en cette saison et vous êtes invités à découvrir la situation de David et Élyse, parents séparés d'un petit Théo, 6 ans. La médiation...
    Médiation Familiale en Essonne