Nous ne nous entendons plus

Il arrive au sein d’un couple ou d’une famille que les mots ne circulent plus et qu’il soit très difficile de se parler. Quelque chose vient limiter la parole et les mots ne sortent plus de notre bouche ou de manière brutale voire violente. Le cri est bien souvent là…

Publié par: Armelle

Le 24 Jan, 2021

Nous ne nous entendons plus et nous ne savons plus comment faire ?

Il arrive au sein d’un couple ou d’une famille que les mots ne circulent plus et qu’il soit très difficile de se parler. Quelque chose vient limiter la parole et les mots ne sortent plus de notre bouche ou de manière brutale voire violente. Le cri est bien souvent là pour combler la distance qui existe alors entre nous…

Ce ‘quelque chose’ peut être la conséquence de l’accumulation de frustrations, de colères non dites, de découvertes ou d’un sentiment plus ou moins clair d’être trahi(e).

Comment faire pour vivre à coté de quelqu’un qui ne semble plus être en relation avec nous ?

Beaucoup de questions viennent alors à l’esprit et peu à peu, une évidence s’installe. Il ou elle n’est plus la bonne personne.
Un trait est tiré sur la totalité du passé, on focalise sur ce qui va peut être nous préserver, nous libérer voire nous sauver.

Car les mots semblent si lourds lorsque les maux envahissent nos pensées !

Et pourtant, nous sommes créés dans la relation et pour la relation. Lorsque celle-ci est rompue, il y a un vide. Ce vide est un manque, une douleur qui peut s’atténuer au fil du temps.

Que faire lorsque nous nous sentons questionnés pour recréer un lien nouveau ? Il est possible de consulter un thérapeute de couple ou conseiller conjugal qui accompagne les couples dans la réflexion. Parfois, c’est en médiation familiale que les personnes vont décider d’un commun accord d’investir dans une thérapie. La médiation est aussi le lieu de la prise de décision.

Toujours est-il que les enfants sont aussi ceux qui invitent les adultes à se questionner quant à leurs engagements et responsabilités. La coparentalité est le terme qui désigne l’ensemble des droits et devoirs ayant pour finalité l’intérêt de l’enfant. Elle appartient au père et à la mère pour protéger leur enfant dans sa sécurité, sa santé, sa moralité et assurer son éducation afin de permettre son développement dans le respect de sa personne. Les décisions importantes ont à être prises d’un commun accord. Être parent, séparé ou non, nécessite un ajustement profond et une communication minimale sur beaucoup d’aspects. Ce n’est pas aussi évident que cela.

Dans d’autres circonstances de famille plus élargie, le notaire va inviter les personnes à reprendre contact, par exemple au tournant d’une succession, d’un partage de biens. Le Juge peut aussi être, par exemple; celui qui va susciter une ou des rencontres dans la mise sous tutelle ou curatelle d’un parent. L’avocat, formé particulièrement au droit collaboratif, peut aussi favoriser la rencontre des personnes en conflit, dan la recherche d’un accord.
Enfin, si l’univers professionnel est là pour régler au nom de la justice et du droit, le médiateur familial raisonne tout autrement lorsqu’il est interpellé.
Il n’est pas là pour juger, pour établir un partage, pour négocier, pour défendre mais il va agir avec chacun d’une toute autre manière.
Le médiateur familial soutiendra chacun de manière impartiale, se gardant de donner raison à l’un ou l’autre. Dans cette façon d’être et de recevoir, chaque personne pourra être écoutée dans ses sensations, ses émotions, ses façons de voir les évènements. Il ne s’agira pas de modifier le regard mais de redonner du sens à la situation, centré sur les personnes et non sur l’objet du litige.

Ne plus s’entendre au sens propre et au sens figuré invite chacun à trouver le bon endroit pour se relier même différemment, sous peine d’explosion voire d’implosion.

La médiation familiale invite à sortir des sensations d’échec, de frustration, de trahison pour ne plus se limiter à l’entente minimale si tant est que cela soit possible mais à l’écoute réelle et constructive.

  • L’incompréhension fait alors place à la compréhension.
  • L’échange constructif remplace le chaos
  • La parole succède au mutisme
  • Le non-sens est supplanté par du signifiant
  • L’apaisement s’installe à la place de la colère

Enfin, j’ajouterai que j’aime cette pensée si sage nous rappelant qu’une parole douce apaise la colère*
*AT prov15.1

Découvrir plus d’articles

Catégories

Archives

Suivez nous

    Armelle

    Médiatrice Professionnelle Titulaire du Diplôme d’État de Médiateur Familial, assermentée par la Cour d’Appel de Paris, j’exerce en cabinet, au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de Quincy sous Sénart, en PAD (Point d’Accès au Droit) au Tribunal judiciaire d’Évry et en association dans l’Essonne.
    Voir tous les articles de: Armelle

    Armelle

    Médiatrice Professionnelle Titulaire du Diplôme d’État de Médiateur Familial, assermentée par la Cour d’Appel de Paris, j’exerce en cabinet, au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de Quincy sous Sénart, en PAD (Point d’Accès au Droit) au Tribunal judiciaire d’Évry et en association dans l’Essonne.

    0 commentaires

    Soumettre un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Articles liés

    La démocratie du couple

    La démocratie du couple, quand commence t'elle? Après la rencontre et la formation du couple en mode bien souvent 'paillettes', vient le temps de la réelle découverte de l'autre. Les étoiles sont moins lumineuses et la partie non viable de l'iceberg émerge. Que...

    Médiation familiale seul ou à 2?

    Reste à savoir si toutes les personnes concernées accepteront d’entrer dans ce processus de Médiation familiale car celui-ci revient à se parler, s’écouter et décider ensemble sur la base du libre consentement… Cependant, n’hésitez jamais à rencontrer un médiateur familial…

    Médiation au coeur des familles

    Dans la Une du Figaro ce matin, un titre accroche mon regard: «C'est un processus de paix sociale» : comment la médiation peut empêcher les familles d'éclater totalement? C'est assez nouveau mais cela fonctionne plutôt bien apparemment, écrit un Directeur de la...

    Pension alimentaire en nature

    À la fin de la vie commune, si vous n'avez pas la garde de votre enfant mineur, vous pouvez déduire la pension alimentaire dite contribution à l'entretien et à l'éducation de l'enfant, dans la rubrique "charges déductibles" de votre déclaration de revenus. Il faut,...

    Médiation familiale, pères solo

    Le 27 décembre dernier dans le journal Le monde, un article écrit par Anne Hazard fait état de ces pères solos à la suite d'une séparation, d'un divorce ou d'un deuil : « Quelle idée de vous encombrer de vos enfants » : les « pères solos », des parents d’un troisième...

    Un père, une mère, une pension alimentaire

    Ah le sujet de la pension alimentaire! Cette question est présente dans bien des médiations familiales lors des séparations ou divorces avec enfant. Il est même assez curieux de constater que les parents rigidifient leurs échanges dès lors que ce sujet est mis sur la...

    La TMFPO

    La TMFPO = Tentative de Médiation Préalable Obligatoire   Vous désirez demander la modification d'une décision de justice sur un ou des éléments de votre autorité parentale : Autorité parentale, résidence, droit de visite et d'hébergement, contribution financière......

    Grands-parents et petits-enfants

    Depuis plusieurs années, des grands-parents se dirigent vers la médiation familiale afin de résoudre ce qui peut faire conflit avec leur fils, leur fille voire les conjoints de ces derniers. L'une des conséquences à ces conflits est, bien souvent, la rupture de...

    Le médiateur familial en France

    Si en Amérique du Nord, la médiation familiale est connue et répandue, il en est tout autre pour la France. Cela dit, différentes circonstances ont permises à cette profession d'émerger considérablement dans notre pays. Les positions gouvernementales, la législation...

    De si proches inconnus

    De si proches inconnus Comment correspondre avec un proche inconnu, au degré de parenté incertain bien qu’avéré ?… Telle est en substance l’introduction de la lettre adressée à mon père lorsque je l’ai retrouvé grâce à un test ADN*, après 30 ans de recherches. Qui...
    Médiation Familiale en Essonne